Petit coup d’oeil d’actualité astrologique 03-04/14

Mars et Avril : toujours dans une densité céleste

Mars : un peu de répit, Avril : un pic

Depuis Janvier, le ciel ne nous laisse que peu de répit, dans ces années marquées (surtout depuis 2012)  par la tension entre Uranus et Pluton, synonyme de bouleversements et de transformations profondes, nous vivons une période particulièrement intense.  Il en est ainsi jusqu’en juin. (voir article : http://www..ca/show.php?id=astrologiequebec4368) .

 

Il y a eu Jupiter qui s’est en quelque sorte stationné en tension lui aussi avec Uranus et Pluton et qui le reste jusqu’en mai, créant soit une paralysie de mouvement, une crise des valeurs, des tensions identitaires, bref cela oblige à revoir notre système de valeurs et nos ancrages sociaux. Et puis, il y a la danse des rétrogradations, d’abord Vénus en janvier, puis Mercure en février qui passe le relais à Mars le 1er mars, un bal de planètes plutôt contrariant. Aussi bien tout prendre, le souffle du renouveau n’en sera que plus fort ensuite.

 

Remise en route de Mercure…

En ce 1er mars, Mercure reprend sa course, il était à reculons depuis 3 semaines. Les idées deviennent plus claires. Il reste toutefois en tension avec Saturne pour les deux premières semaines de Mars, pas possible de s’emballer trop vite, même si Mercure en Verseau serait très très pressé! Le sérieux Saturne veille à empêcher toute idée farfelue et passe au filtre de sa rigueur toute nouveauté. Il bloque donc encore quelque temps l’expression libre de Mercure, planète de communication dans tous les sens. Il oblige à articuler sa pensée. Cette retenue et cette obligation de réflexion donneront finalement du poids aux nouvelles idées émergeant de cette boucle de Mercure.

 

Comme Mercure, en plus de représenter la communication, le petit commerce et l’habileté manuelle, signifie aussi les petites habitudes, c’est un excellent temps, sous l’oeil encourageant en ce sens de Saturne le discipliné, de faire une cure ou d’entreprendre de changer certaines mauvaises habitudes.

 

La marche à l’envers de Mercure a commencé alors qu’il était en compagnie de Neptune, combinaison championne pour la confusion et un imaginaire distorsionnant. En revenant rejoindre Neptune le 23 mars, c’est plutôt à de belles inspirations auxquelles il faut s’attendre et à des compréhensions profondes. Ces deux planètes ensemble représentent la musique, un moment d’harmonie est donc possible.

 

Jupiter toujours là…

(voir article précédent : http://renee-lebeuf.com/petit-coup-doeil-dactualite-astrologique-8/  )

Mais il y a un changement qui compte en mars. Jusqu’au 6 mars, Jupiter était en phase de rétrogradation, particulièrement paralysé dans son mouvement ou encore trop réactionnaire. Participant à la forte influence de changement qu’apportent Uranus et Pluton, il s’avérait durant cette période en difficulté, on pouvait être en quête de son rôle, en remise en question profonde de son identité sociale, tout mouvement était difficile. Toute rétrogradation a son sens utile, une maturation se fait. Il a fallu repenser les choses et avoir à s’adapter à la réalité.  En reprenant sa course, Jupiter souffle plus d’optimisme et apporte son influence bénéfique d’ouverture, les réformes que l’on veut apporter commencent à pouvoir s’actualiser. Restant placé sous l’égide autoritaire d’Uranus et de Pluton, il y a danger toutefois de radicalisme dans la poussée vers le nouveau. Le mois d’avril est à surveiller en ce sens, j’y reviendrai par la suite. Il est toujours aussi en bon terme avec Chiron, ce qui tempère cette propension au radical. La tendance dogmatique toutefois peut être renforcée par ce dernier tandem.

 

Nouvelle Lune du 30 mars plutôt électrique…

Cette Nouvelle Lune se fait en compagnie d’Uranus, planète de l’inattendu, de l’innovation et de la remise en question. Avec cette forte atmosphère de changement, il y aura de l’impatience dans l’air! L’envie de renouveau s’impose. Comme toujours dans ces cas-là, attention à l’emballement qui pourrait créer plus de perturbations que de renouveau véritable.

 

Mars dans une danse à reculons…

À compter du 1er mars, Mars devient rétrograde, comme dit plus haut, en peu de temps, nous avons toutes les planètes rapides qui s’y mettent. Mars entreprend sa boucle à l’envers en Balance, ce qui signifie risque de bris de contrats, de ruptures, de mésententes. Mars en Balance met normalement son énergie à créer l’entente, la justice, l’union. Il se trouve donc à remettre en question en quelque sorte son action, il en est empêché ou ne peut plus supporter le compromis. Mars dans sa rétrogradation se retrouve soit impuissant à agir, soit trop impatient et impulsif.

 

Mars est la planète qui se retrouve en rétrogradation le moins souvent, 2 mois ½ sur 2 ans. Il prend 2 ans à faire le tour des 12 signes du Zodiaque et passe presque 6 mois à tourner en rond dans le même signe. Mars rétrograde devient donc particulièrement significatif pour ne pas dire percutant. Et à partir d’avril il entrera en tension avec Uranus et Pluton.

 

Avril sous tension…

En écho avec le début de janvier, nous retrouvons chacun à un angle, Uranus, Pluton, Jupiter et Mars, et cette fois-ci, Mars est rétrograde et ce carré est très précis alors qu’il était plus diffus en janvier. La date de référence pour le moment de grande précision est le 23 avril mais on peut sans se tromper ajouter une semaine avant et après. Dans toute cette période sous le couvert d’Uranus et Pluton en tension, c’est un moment très fort. Il s’agit d’un moment très intense et critique. Pour ceux qui sont déjà dans une démarche de changement, ils rencontrent un dernier nœud qui se dénoue au retour de Mars dans sa course normale (il redevient direct le 20 mai).

 

Des virements de situation s’annoncent. Ce qui doit changer devient crucial. Il y  aura probablement une sorte de valse-hésitation entre un passé qu’il faut lâcher et la poussée vers le nouveau encore incertain, compréhensible dans tout changement important. On peut avoir un sentiment d’impuissance à agir, une décision difficile à prendre, une quête de solution qui semble insoluble, ou à l’inverse on se retrouve dans une sur-agitation, avec des imprévus ou des situations conflictuelles. On risque de vivre une désorganisation importante, on peut se sentir débordé car il y a trop à faire et on peut être tenté aussi de réagir trop brutalement. Il y a défi de contenir quelque peu cette tendance, de laisser mûrir les décisions autant que l’on peut et surtout de travailler à rester zen, une vraie nécessité ici.

 

Comme il était dit pour janvier, et c’est encore plus approprié cette fois-ci, « Il s’agit d’un temps de bouleversement, de fin de choses, de changements inattendus, de véritables tsunamis pour certains, etc. Pour ceux qui se ressentent de cette influence, le bouleversement n’est pas systématiquement une épreuve difficile, il peut être positif, mais dans tous les cas, le statu quo est brisé, il y a une déstabilisation à vivre et une réorganisation à faire. On peut déjà avoir eu le coup de « gong » dans les étapes antérieures donné par ce puissant duo (Uranus/Pluton), il s’agit alors, cette fois-ci, d’une étape dans le changement, une étape entre la réalité du passé et le renouveau qui s’impose. » Et cela se joue jusqu’en juin pour ce qui concerne Mars.

 

Jupiter quitte doucement…

Avec la fin d’avril, Jupiter s’en va à petits pas, quittant enfin Uranus et Pluton. Il est porteur d’une nouvelle vision et d’une réorganisation à réaliser. Il est dans un esprit plus positif. Après avoir été mis à l’épreuve de la transformation, se jouant sur le plan des valeurs sociales, religieuses ou philosophiques ainsi que du rôle social que l’on joue, il se prépare ensuite à mettre en place une nouvelle réalité. Sa mise en action sera encore un peu entravée quelque temps,  le temps que Mars reprenne sa capacité complète d’action.

 

Surprenante conspiration céleste…

À remarquer que cette année, autant Vénus a fini son recul en se collant à Pluton et en tension avec Uranus et Jupiter. Jupiter en fait autant à la fin de sa rétrogradation, il aura stagné avec Pluton et Uranus de janvier à mai. Planète plus lente, elle rétrograde 4 mois par année et bouge moins vite que Vénus et Mars. Et il en sera de même pour Mars qui insistera à la fin de sa course en restant en tension avec Uranus et Pluton d’avril à juin.

Quand on connaît les mouvements célestes, la probabilité d’une telle synchronisation est très très rare. L’horlogerie céleste semble vouloir conspirer pour supporter l’énergie de transformation que nous fait vivre le duo Uranus et Pluton.

 

Eclipses….

À tout cela s’ajoute en avril une nouvelle paire d’éclipses, une éclipse lunaire le 15 avril et une éclipse solaire le 29 avril. (il y en a deux fois par année). L’éclipse lunaire se joue en Balance Les éclipses représentent aussi une  idée de changement. L’éclipse lunaire touche plus le sentiment de sécurité, le féminin, la mère et la nourriture. En Balance, signe entre autre de l’équilibre, celui-ci est rompu, ce qui ajoute à toute l’atmosphère déjà décrite plus haut. Quant à l’éclipse solaire, elle est en Taureau, signe représentant la stabilité pour ne nommer que cela, il faut envisager une restructuration encore une fois, une coupure affective peut-être ou une nouvelle réalité affective à vivre. Normalement, elle devrait déjà s’être annoncée dans les mois précédents. L’éclipse solaire touche quant à elle principalement la vitalité, le masculin, le père et le besoin de réalisation.

 

Donc, voilà deux mois assez intenses, surtout avril en fait, ce qui nous fait un printemps plutôt agité. N’oublions pas, et ça vaut la peine de le répéter, que dans ces périodes si vivantes qui nous font bouger et qui enrichissent la vie, il ne faut pas systématiquement déduire qu’elles sont seulement porteuses de négatif. Elles sont bien déstabilisantes, il est vrai, mais elles sont surtout génératrices de renouveau et d’éveil.

 

 

Rappelons encore une fois qu’il s’agit d’une ambiance générale, tout le monde ne reçoit pas toutes ces influences. Certains se ressentiront plus que d’autres de toute cette dynamique, les planètes ne nous touchent pas tous de la même façon. Et le jeu des planètes est continu.

 

Et le printemps est en lui-même un exemple superbe de renouveau de la vie.

Bon printemps!

 

Aussi sur:  www.magzinevivre.com/astrologie  

 

 

 

Classé dans : Chronique bi-mensuelle | le 01 mars 2014