Petit coup d’oeil d’actualité astrologique 05-06/16

Mai et Juin : Plus doux malgré quelques tensions.

Tension de fond qui relâche…

Commnençons par une nouvelle plutôt bonne, la tension entre Uranus et Pluton qui est en toile de fond cette décennie se défait passablement, non seulement ces deux mois mais jusqu’à l’automne. Lorsqu’elles travaillent de concert, ces deux planètes représentent de véritables tsunamis qui arrivent soudainement, déjà que chacune d’elles ont déjà ce caractère de brutalité dans leurs effets. http://www.astrologiequebec.ca/show.php?id=4368

Ce sont deux planètes lentes qui signifient pour chacune un processus d’évolution sur 3 ans approximativement, et elles représentent bien l’éternel mouvement de la vie. Uranus prend donc de l’avance, gonflé de sa tension soutenue avec Pluton, touchant des zones qui ne seront rejointes par l’influence de celui-ci que dans 2 ou 3 ans. Pour ceux qui s’en ressentent, Uranus ouvre sur un fort désir de changement, un besoin de remettre en question, on veut du nouveau. Il y a risque d’emballement ou à tout le moins de vouloir un changement à toute vitesse sans égards pour les conséquences; il faudra bien les assumer par la suite. On peut être extrêmement provocateur, ou selon les cas, être quelque peu paralysé face à un changement à faire trop important, ou encore vivre beaucoup, beaucoup de fébrilité, peut-être jusqu’à la désorganisation. Ou encore, il pousse à un excès dans une façon d’être entraînant une remise en question obligée. C’est une planète de révolution et comme elle est en Bélier, cela rajoute à son impulsion. Dans tous les cas, Uranus insuffle un vent de renouveau, il a besoin d’ouvrir de nouvelles portes. Cela se joue sur au moins 2 ans approximativement.

Quant à Pluton qui traîne sur des zones qui ont déjà été bousculées, il signifie une fin de choses, un ou des deuils à faire, une page à finir de tourner définitivement. On a soit tendance à être radical dans la fin des choses, là encore au risque d’une destruction plus importante que nécessaire et d’un prix élevé à payer, ou à l’opposé, à résister farouchement et là, c’est la cassure qui guette. Il y a inévitablement un lâcher-prise à faire, et de l’inconnu devant, mais il ne faut pas toujours imaginer le plus dramatique. Il y a changement qui peut bien se vivre,  même si cela bouleverse un peu.

 

Des pas incertains en ce début de mai…

Mars a commencé en avril un mouvement de reculons, et de plus, il est en tension avec Neptune, ce qui rend l’action et les décisions difficiles ou confuses, tout est compliqué.. Il est encore pour quelques jours en début de mai sous cette tension, ce qui explique cet état si vous en êtes touchés, ceci est en train de se défaire.  On peut vraiment prendre de mauvaises décisions, il vaut mieux faire preuve d’un peu de patience pour que les choses s’éclairent enfin ou avoir le temps de voir clair en soi-même. Pour certains, on se sent submergé par ce qui est à faire ou encore d’une très grande fatigue. Un temps d’arrêt pour mieux être en contact avec soi-même est recommandé alors.

Mars demeure rétrograde jusqu’en juin, même s’il y a moins de confusion lorsque Neptune ne le taraudera plus, il est bon de rester prudent dans ses gestes et dans ses comportements. Les temps de rétrogradation représentent un moment de recul à prendre par rapport à ce que la planète représente. Avec Mars, on ne se sent pas tout à fait clair dans la direction à prendre, dans l’action à poser, une décision peut être reportée malgré soi. Cela ne se joue pas nécessairement sur tous les plans mais plus on s’agite, plus il y a risque d’erreurs, d’accidents, etc.

 

Petits embarras mercuriens…

Et Mercure s’y met aussi pour reculer jusqu’au 23 mai, Mercure est lui aussi dans une marche à reculons. Planète représentant la communication sous toutes ses formes, les petits déplacements, l’habileté manuelle et l’intellect, encore une fois, on retrouve le même principe, il peut représenter des petits embêtements, mais surtout un travail intérieur de réflexion. On écrit souvent mieux sous Mercure rétrograde (ça a été le cas pour mes livres!). Ne nous énervons pas trop, tout simplement. Il ne rentre en tension à aucune autre planète importante durant cette période, c’est donc un Mercure rétrograde plutôt léger.

Ces deux planètes dans un mouvement inversé peuvent tout de même nous compliquer la vie certains jours.

 

Tension en juin…

Un débat entre Jupiter, Saturne et Neptune se fait en juin. Cet ensemble signifie une quête de valeurs, on se cherche plus ou moins fortement pour se définir socialement, pour trouver sa place. On se débat entre une contribution concrète et bien intégrée socialement et une vision plus élevée, une ambition personnelle exigente, et aussi, une quête de sens et de valeurs transcendantes. Tout cela cherche à se redéfinir en soi. Pour Jupiter, c’est sa dernière présence en face de Neptune et en tension avec Saturne, ce qui est particulièrement présent au mois de mai puis il continue sa course de son coté. Pour Saturne, il sera en tension avec Neptune  jusqu’en septembre. On peut dire que cette tension a commencé avec des allers-retours en mars 2015. Même si elle n’était pas alors précise, on peut la considérer, elle s’est refaite en novembre-décembre et la revoilà. (voir l’article suivant : https://renee-lebeuf.com/petit-coup-d-oeil-d-actualite-astrologique-03-04-15/ )

 

Sans tout redire, voici pour résumer : durant cette période, on a dû et on continue de se débattre entre un idéal à atteindre et des contraintes, chercher un chemin pour arriver à concrétiser une vision qui tenait à cœur. À moins que l’on ne soit en recherche pour trouver son propre chemin, cela se faisant en tâtonnant ou avec l’impression d’être suspendu dans le temps. Voici dons la dernière ligne droite de ce parcours à obstacles qui se fait ces prochains mois. Plus on avance, plus les moyens apparaissent. En septembre, la direction sera enfin plus claire et plus solide.

 

Ouvertures fin juin…

Jupiter, ayant repris sa route, rencontre de nouveau le Nœud Nord autour du 20 juin. Il lui avait tenu compagnie tout le long de janvier et de février. Une occasion, une ouverture ou tout simplement une idée claire d’une direction à prendre font partie des possibilités de cette rencontre.

 

Émancipation à l’horizon…

Cérès rencontre Uranus autour du 23 Juin, ce qui signifie une possibilité de pouvoir s’émanciper sous un angle ou un autre, soit face à quelqu’un, ou face à une situation contraignante. Il y a la possibilité de couper un cordon en quelque sorte. Une grande tension nerveuse est églement possible ici. Mal vécue, il peut y avoir une certaine brutalité dans la façon de faire, une rébellion trop forte. D’autre part, Cérès a un lien avec les ressources financières, donc des changements dans ces domaines sont possibles, cela ne nous dit pas en soi si c’est positif ou négatif.

 

Pour coiffer le tout, on a droit aux charmes de Vénus…

Vénus s’approche toujours plus du Soleil en ce mois de mai et le rejoint finalement en début juin, elle n’est jamais bien loin de lui tout le long de ces deux mois. Voilà qui donne une touche heureuse à cette période, on recherche avec elle le bien-être, et pourquoi pas l’amour s’il ya lieu. La créativité, la sensibilité à la beauté, le plaisir dans les relations, tout cela est encouragé. Elle est plutôt sensuelle et gourmande durant son passage en Taureau (entre le 1er et le 25 mai), aimant les moments doux et intimes. C’est une excellente position pour jardiner ou redécorer la maison. En Gémeaux ensuite (entre le 25 mai et le 18 juin), on la découvre plus légère, on a envie de sortir et de s’amuser. Puis en Cancer, elle est plus romantique et se laisse bercer dans la chaleur de l’été, pour ne donner que quelques repères. À moins de mal jouer des effluves vénusiennes, de mauvaise séduction ou d’être trop enclin à répondre à toutes les tentations, voilà une touche d’ambiance joliment favorable. La Nouvelle Lune (5 juin) surtout mais aussi la Pleine Lune de juin (20 juin), se feront donc en sa compagnie

 

Voilà deux mois mi-figue, mi-raisin, il y a bien quelques tensions, mais aussi des soutiens ambiants agréables. Profitez du printemps qui se présente.

 

Rappelons encore une fois qu’il s’agit d’une ambiance générale, tout le monde ne reçoit pas toutes ces influences. Certains se ressentiront plus que d’autres de toute cette dynamique, les planètes ne nous touchent pas tous de la même façon. Et le jeu des planètes est continu.

 

Bon printemps!

 

Renée Lebeuf

www.renee-lebeuf.com

 

 

Classé dans : Chronique bi-mensuelle | le 30 avril 2016