Petit coup d’oeil d’actualité astrologique 11-12/14

Novembre et décembre : entre poussée de changement et atmosphère plus douce.

Le fameux duo d’Uranus en tension avec Pluton qui nous interpelle fortement depuis 2012 se reforme durant cette période, il sera précis le 15 décembre, bien que pour une formation de cet ordre, elle se fait bien sentir durant plusieurs semaines. Rappelons que c’est une tension qui pousse à la remise en question sous toutes ses formes, et bouleverse bien des situations. Bien que ce duo continue son influence presque de façon constante, c’est surtout lorsqu’il est dynamisé par le passage d’une autre planète que son action se fait le plus sentir.

 

Il apparaît important de faire une petite mise au point. En 2012, Uranus et Pluton se jouaient à 7-8° du Capricorne et du Bélier, ces planètes ont avancé depuis, même si elles sont lentes, c’est à 13° maintenant qu’elles se rencontreront et plus tard en 2015, ce sera à 15°. Même si au niveau collectif, on continue à ressentir fortement cette poussée de changements, voire de bouleversements majeurs, au niveau personnel, certains ont passé le cap alors que d’autres vont commencer à vivre leur période de bouleversements. Ce n’est pas tout le monde qui est touché, cela dépend de chaque thème. Et il ne faut pas y voir automatiquement des faits dramatiques, pour certains, le changement est bienvenu, la dramatisation est relative selon les cas.

 

Mars agit en déclencheur…

Mars  rejoint Pluton le 11 novembre, s’ajoutant par le fait même à la tension entre Uranus et Pluton. Ceux pour qui  la page se tourne peuvent encore ressentir quelques soubresauts, ce sera surtout dans le sens du changement provoqué qui s’affirme et qui devient définitif. Et à moins d’avoir une vraie difficulté à faire le deuil de ce qui était, on peut commencer à regarder en avant, un souffle de volonté devient porteur dans ce sens. Il faut juste un peu se méfier du caractère radical, inhérent à ce fameux duo et que n’atténue pas du tout Mars, au contraire.

 

Pour les autres qui sont déjà plongés dans une réalité de changements incontournables, c’est un moment décisif, un moment de vérité peut-être, ou encore, les événements continuent à propulser une nouvelle réalité. Et puis, il y a ceux et celles qui font face à un choc quelconque, annonçant sans ambages une nouvelle réalité, il est bon de se rappeler qu’à toute fin de chose, il y a un renouveau qui suit.

(voir : http://www.astrologiequebec.ca/show.php?id=4368 ).

 

Une Vénus radieuse…

Une bonne nouvelle, après tout le mois d’octobre, Vénus continue à se tenir tout près du Soleil au moins jusqu’à la mi-novembre. Elle apporte rayonnement, harmonie, concorde et envie d’être heureux. Tout ce qui touche l’affectif et l’amour en bénéficie joyeusement. Elle aide à l’entente et aux bonnes relations. Et elle inspire les artistes. On est attiré par ce qui fait plaisir et par la facilité.

 

Puis Mercure prend la relève…

Avec le début décembre, c’est au tour de Mercure d’entrer dans la sphère solaire pour une quinzaine de jours. Il l’y rejoint précisément le 8 décembre. Cette fois, il s’agit de la communication sous toutes ses formes qui est favorisée, ainsi que tout travail intellectuel.

 

Détente qui s’annonce entre Saturne et Jupiter…

Le mois d’octobre a été sous l’influence d’un conflit entre Jupiter en Lion et Saturne en Scorpion.  Le premier s’avère plein de confiance, rayonnant, dispensateur d’énergie en Lion alors que Saturne, joue dans les profondeurs, se montre très sérieux et dubitatif en Scorpion, on comprend que l’entente n’est pas facile. Cette tension perdure encore presque tout le mois de novembre et se défait en décembre. Elle oblige cependant à repenser ses valeurs et ses véritables buts, son positionnement social, ceci dans un brassage de contradictions, on en verra les conclusions qui peuvent être très créatives lorsque la tension relâchera en décembre.

 

Fin novembre, quelques éléments  de confusion…

À la fin novembre, Neptune reçoit tour à tour la visite de Vénus, du Soleil et de Mercure, ceci dans un aspect de tension. C’est un temps où l’influence de Neptune en Poissons (13 ans) est stimulée (voir : http://www.astrologiequebec.ca/show.php?id=4096 ). Chacun de ces passages dure 2 ou 3 jours autour du moment de rencontre. Vénus la première à vivre une tension avec Neptune le fait le 20 novembre. On peut vivre un moment de confusion émotive, de désillusion affective ou de déception. Il y a conflit entre l’idéal et le désir de bien-être vénusien.

 

Puis c’est au tour du Soleil où l’on trouve un conflit entre l’idéal et son identité. L’orgueil peut être touché, ou on se dévalorise, on se sent mal dans sa peau. Pour finir, c’est Mercure qui passe, le conflit se situe alors entre l’idéal et sa façon de penser. La communication peut se compliquer à en devenir caricaturale ou on est tout simplement confus dans ce que l’on pense et dans ce que l’on exprime. Il y a là, à chaque fois, une occasion de comprendre et de se débarrasser d’illusions parasitaires, ce qui permet par la suite une meilleure créativité, une expression plus saine de ses sentiments (Vénus), de son identité (Soleil) et de sa pensée (Mercure). Tout ce qui est de l’ordre de Neptune encourage l’ouverture du cœur, et lorsque cette ouverture est là, on accède à un temps d’inspiration artistique et de paix profonde de l’âme.

 

Autre moment vénusien…

Le 21 décembre, Vénus rejoint Pluton et se trouve donc en tension avec Uranus. En se connectant à ce duo, il y a toujours une certaine tension, ce qui doit changer devient irrépressible, et c’est suivi généralement d’une détente bien appréciée au moment où se crée l’accord avec ce qui doit être. Il est possible que l’on vive un changement affectif important, une fin de relation. Si la mutation sur ce plan est déjà commencée, ce sera une autre étape décisive, entre le deuil de l’ancien et le passage au nouveau, plus ou moins avancé selon le cas. Un passage de Pluton ou d’Uranus a une durée moyenne de 3 ans. Vénus apporte en lien avec ces deux partenaires une note de « vérité » affective, et aussi un désir de vrai bonheur. Il y a un urgent besoin de qualité dans les rapports aux autres autant dans son expression. Pour un artiste, on peut vivre cette même tension intérieure, peut-être jusqu’à un paroxisme, précurseur d’un beau  renouveau.

 

 

Rappelons encore une fois qu’il s’agit d’une ambiance générale, tout le monde ne reçoit pas toutes ces influences. Certains se ressentiront plus que d’autres de toute cette dynamique, les planètes ne nous touchent pas tous de la même façon. Et le jeu des planètes est continu.

 

Tout cela nous prépare pour une nouvelle année.

Je vous souhaite un très Joyeux Noël, fête qui signifie le retour de la lumière!

 

Aussi sur: http://www.magazinevivre.com/astrologie.php 

 

 

 

Classé dans : Chronique bi-mensuelle | le 01 novembre 2014