Petit coup doeil d’actualité astrologique 11-12/15

Novembre et décembre : Stagnation puis dégagement en vue…

Visibilité céleste pour quelques temps encore…

Avant le lever du Soleil, nous pouvons encore voir la réunion de Vénus, Mars et Jupiter. Pour les voir, il faut se lever au moins 1 heure ½ avant le soleil et regarder au-dessus de l’horizon est. Par nuit claire, bien sûr…On va les voir de plus plus en plus se distancer les uns des autres. Vénus d’abord qui est plus rapide, puis Mars et enfin Jupiter qui semblera rester sur place.

Ce sympatique trio donne confiance, énergie et envie de bien-être. Et comme il est en Vierge (selon l’astrologie tropicale utilisée ici), il nous incline à un régime de vie harmonieux, à prendre plaisir à ce que nous faisons et à prendre également soin de notre santé. C’est une bonne combinaison également pour améliorer ou réaménager son milieu de vie.

En ce 1er novembre, Vénus revient se coller à Mars comme au 1er septembre où alors Vénus était rétrrograde, c’est avec toute son énergie reconstituée qu’elle rejoint Mars cette fois-ci, il s’agit d’un moment d’enthousiasme et de passion, on a envie de se faire plaisir et d’agir selon nos besoins. Mars représentant l’action et le désir d’entreprendre, et Vénus, l’estime de soi et le plan affectif, on ressent le besoin de combler celui-ci. Cela favorise aussi la créativité et l’esthétisme et ceci très concrètement.

 

Réalisation versus idéalisation…

Saturne revient titiller Neptune jusqu’à la mi-décembre, comme en mars-avril. (voir : http://renee-lebeuf.com/petit-coup-d-oeil-d-actualite-astrologique-03-04-15/ )

Il s’agit ici d’un mouvement lent qui laisse entendre un travail de fond. Cette tension reviendra en 2016, mais elle touchera des degrés plus loin en Sagittaire et en Poissons. Donc, pour plusieurs, il s’agit d’une fin d’étape, on achève un débat intérieur ou dans la réalité pour savoir ce qu’il convient de faire entre ses idéaux (Neptune en Poissons) et les contraintes de la réalité (Saturne en Sagittaire), entre les principes ou dogmes auxquels on se référait et l’ouverture obligée à une compréhension plus large, entre les buts personnels et la collectivité, ainsi de suite. Débat pas toujours facile, il faut en convenir. Et surtout, un débat qui demande mûrissement et qu’on ne peut trancher à toute vitesse pour s’en débarrasser.

En fait, sous cette inluence, on tâtonne, on avance lentement, on a peut-être perdu de l’énergie sur de fausses routes. On peut s’être senti paralysé, n’ayant pas de prises pour trouver la direction concrète à suivre, ou par manque réel de moyens concrets, en attente obligée. On s’est peut-être senti submergé, dépassé par la tâche à faire (Neptune représente l’infini…et Saturne les responsabilités). Doucement, il se dégagera une voie, on arrivera à définir un plan, si on laisse à la fois l’inspiration et l’intuition liées à Neptune se faire, ainsi que la capacité de concentration et de planification concrète de Saturne. Il s’agira d’une étape vers un but plus lointain, mais ce sera une étape concrète pour une avancée réelle.

Dans certains cas, si l’on manque de sens de la réalité, les déceptions peuvent être très dures. Sinon, toute tension est porteuse de solution créative. Ici le sens du temps joue. Pas de coups de théâtre.

Rappelons que ces deux planètes signifient un lien avec le temps, que l’on ressentira en novembre et début décembre, le pic étant le 26 novembre. La Pleine Lune du 25 novembre s’avère un moment important ici, elle se lie à Saturne auquel s’ajoute aussi Mercure. Bien que Neptune puisse y mettre encore quelque confusion, les idées se précisent de plus en plus. Il faut seulement faire attention à ne pas se laisser aller à des paroles excessives ou à des prises de positions intransigeantes. En décembre, Saturne s’éloigne et la vision devient de plus en plus claire.

 

Autre force de fond qui active le changement…

Et voilà que le duo marquant de cette décennie qui s’était estompé ces derniers mois nous revient en décembre. Uranus ne sera qu’à un seul degré d’un carré précis à Pluton, donc ce puissant souffle de changement qui s’impose depuis le début de la décennie nous rappelle que ce n’est pas fini. Par contre, il est plus avancé dans les signes du Bélier et du Capricorne, ce qui veut dire que ce n’est pas tous ceux qui s’en sont ressentis depuis le début qui en sont encore secoués.

Rappelons que cela signifie que le statu quo n’est plus possible, qu’il y a de grandes remises en questions, des bouleversements majeurs. Il s’agit de tournants importants et irréversibles qui ont des conséquences par la suite.

Tout grand dérangement n’est pas toujours synonyme de tragédie, ils se vivent à différents degrés de gravité et peuvent même se présenter de façon positive. (Voir : http://www.astrologiequebec.ca/show.php?id=4368 )

 

Nouvelle Lune de novembre mercurienne..

La Nouvelle Lune du 11 novembre accompagnée de Mercure inspire une nouvelle façon de voir, une compréhension plus profonde des choses, des idées de solutions. Petit moment de doute peut-être sur le coup mais suivi d’une meilleure clarté. Attention toutefois à se laisser aller à des paroles incisives.

 

Novembre : passage révélateur et dénouement de situation…

Vénus et Mars vont entrer tour à tour en Balance stimulant ce signe où la recherche d’harmonie, de justice, d’esthétique sans oublier le sens de la relation sont des forces dominantes. En entrant dans la Balance, ces planètes rencontrent tour à tour le Nœud Nord (début de solution) et la Lune Noire (fulgurance de clarté), ce parcours signifie le besoin de résoudre des problématiques récurrentes. Vénus ouvre le chemin en quête de bien-être et d’harmonie, puis Mars indique les moyens d’action. Un potentiel latent en émerge par la suite. (Pour donner une idée du mouvement, Vénus rencontre  le Nœud Nord le 8 novembre, Mars le 12 novembre, puis Vénus rencontre la Lune Noire le 16 novembre et Mars le 30 novembre). Laissons le travail intérieur se faire tout ce temps.

 

Élans irrépressibles de Vénus…

Vénus se place en tension à Pluton et à Uranus à quelques jours seulement de distance (entre le 17 novembre et le 26 novembre). Surprises sur le plan affectif, désir de changement profond sur ce plan, en passant peut-être par une crise, mais qui trouve son exutoire plutôt rapidement. Comme toujours lorsque ces deux protagonistes que sont Uranus et Pluton sont présents, il faut être prudent à ne pas se laisser emporter par trop de radicalité ou à vouloir agir trop vite. Selon où on en est pour ceux qui reçoivent cette énergie, une étape importante se franchit sur la voie du changement au plan affectif ou dans le bien-être personnel. Des opportunités inattendues peuvent apparaître.

 

Puis Mars annonce des moments décisifs…

La deuxième semaine de décembre voit Mars entrer à son tour en tension à Pluton et à Uranus. Risque d’explosion peut-être, de radicalisme mais il s’agit surtout d’un moment décisif en ce qui concerne le changement que stimulent Uranus et Pluton. On peut le subir par un événement brusque et soudain qui nous tombe sur la tête ou on peut poser un geste impulsif qui a des conséquences fortes, voire irréversibles.

 

Belle Pleine Lune à Noël…

Il y a de bonnes chances d’arriver à Noël, pour plusieurs, dans de nouvelles dispositions. Et de plus nous avons droit à une Pleine Lune au soir de Noël, en bon lien avec Neptune. Voilà qui devrait inspirer de bons sentiments!

 

Rappelons encore une fois qu’il s’agit d’une ambiance générale, tout le monde ne reçoit pas toutes ces influences. Certains se ressentiront plus que d’autres de toute cette dynamique, les planètes ne nous touchent pas tous de la même façon. Et le jeu des planètes est continu.

 

Joyeux Noël, lumière et chaleur dans vos cœurs!

Aussi sur: http://www.magazinevivre.com/astrologie.php 

 

 

Classé dans : Chronique bi-mensuelle | le 01 novembre 2015