Petit coup d’œil d’actualité astrologique 03-04/19

Mars et avril 2019 : Mars, maturation et émotions. Avril, plus énergique…

Vent fort pour une mutation…

Ce 1er mars se vit sur une tension importante entre Vénus et Uranus, alors que celui-ci est à quelques jours près d’entrer définitivement dans le Taureau, signe vénusien. Ceci laisse entendre de l’imprévu concernant le plan affectif, l’estime de soi et peut-être même le plan financier. Des désirs intempestifs peuvent se manifester, il est bien de faire attention à la dépense. Pour ceux qui sont touchés, il y a risque de secousses sur le plan amoureux. Les surprises uraniennes peuvent être positives mais elles gardent un caractère de surprise et du coup sont perturbantes.

Cette atmosphère dure quelques jours seulement et se situe dans la suite de la rencontre entre Vénus, Saturne (18 février), le Nœud Sud (25 février) et Pluton (22 février) dont je réalise que j’avais omis d’inclure le texte au dernier article, alors qu’il s’agissait d’une zone de temps importante pour la fin février et ce tout début de mars, Vénus passant de l’un à l’autre sans discontinuer. De plus, il y a un écho avec toute la période de Vénus rétrograde vécue l’automne dernier. Cette rencontre de Vénus avec Pluton et le Nœud Sud représentait en quelque sorte une obligation de vivre une transformation substantielle sur le plan affectif, personnel et créatif. Des facettes du passé refaisaient surface permettant un nouveau regard, un lâcher-prise important à faire et une véritable occasion de guérison.

Tout cela ensemble propose de belles prises de conscience, peut-être dérangeantes sur le coup mais apportant un nouveau souffle. Cette dernière phase avec Uranus crée une remise en question susceptible de stimuler des pistes à suivre pour une occasion d’une véritable mutation.

 

Sage inspiration…

Il se poursuit le duo d’entente entre Saturne et Neptune non seulement encore pour ces deux mois mais pour le reste de l’année.  (Voir : https://renee-lebeuf.com/petit-coup-doeil-dactualite-astrologique-01-02-19/ ). Quête spirituelle, d’une meilleure participation sociale, ou de plus de profondeur dans la réflexion sont ici au rendez-vous. Il y a désir d’incarner un idéal.

 

Force de pouvoir et de volonté…

D’autre part, Saturne côtoie Pluton amplifiant considérablement tout ce que représente le passage de Pluton en Capricorne, ceci sans relâcher au moins jusqu’en juin. L’année 2019 et une bonne partie de 2020 représentent les moments les plus forts du passage de Pluton en Capricorne (Saturne, maître de ce signe s’associant à Pluton). Pour ceux qui s’en ressentent, un profond changement est à envisager. Ceci passe généralement par une déstructuration plus ou moins brutale. Des tournants de vie ou d’organisation de vie sont ici à vivre.

(Voir Pluton en Capricorne : http://www.astrologiequebec.ca/show.php?id=4368).

Avec cette disposition, on a soit tendance à user d’une résistance farouche au risque de vivre de dures cassures, soit de faire des bonds en avant en voulant passer à autre chose trop vite. Savoir vivre des transformations de grande importance n’est généralement pas un acquis inné. Pluton nous entraîne dans des leçons d’éthique, à apprendre à trouver et à suivre au fur et à mesure une ligne directrice. Comme Saturne reçoit en même temps les bonnes influences de Neptune, il s’agit d’une aide précieuse pour modérer ce qui pourrait être trop radical.

Vécue au négatif, l’ambition tenace et une trop forte volonté peuvent amener à des comportements de rigidité, d’entêtement inflexible, voire d’abus de pouvoir, à moins au contraire de les subir. Au positif, il y a la force et l’énergie de faire les changements nécessaires.

 

Mise en action favorisée…

Mars se place en bons termes avec Saturne (14 mars) puis Pluton (20mars), moment d’énergie et de passage en action. On est productif et l’esprit de décision est facilité.

 

Détente…

En ce qui concerne des aspects de fond qui se jouent cette année, Jupiter qui vit une tension avec Neptune relâche quelque peu durant ces deux mois. Si on vivait une certaine stagnation, celle-ci se défait, un mouvement peut se faire ou des solutions attendues peuvent maintenant survenir enfin. Ce duo signifie aussi une maturation profonde concernant nos valeurs spirituelles et sociales, ce qui peut créer un sentiment d’incertitude ou de confusion concernant celles-ci, cette détente permet de remettre un peu d’ordre dans nos idées.

 

Mercure se remet sur le mode reculons…

À compter du 6 mars, Mercure revient sur ses pas, cette fois-ci en Poissons et ceci jusqu’au 28 mars. Rappelons que Mercure nous fait ce scénario 3 fois par année, chaque fois pour approximativement 3 semaines. Il représente la communication sous toutes ses formes, l’enseignement autant que l’apprentissage, les petits déplacements, les habitudes réflexes, la motricité fine. Dans ce signe, le risque de confusion prend de l’importance et la possibilité de distorsion de ce que l’on entend augmente, l’imaginaire immense des Poissons joue alors de très mauvais tours. Il est possible aussi de vivre une grande fatigue intellectuelle. Et au niveau des mouvements, ce sont les pieds auxquels il faut porter une attention plus particulière. Comme une rétrogradation de Mercure laisse entendre qu’une autre compréhension des choses se met en place, la grande imagination des Poissons, multiplié ici par la présence de Neptune, et son influence inspirante risquent de s’avérer très riche de créativité surtout par la suite lorsqu’il reprend sa course de l’avant.

Il y aura de plus, le 24 mars, une rencontre de Mercure avec Neptune qui règne chez lui dans le signe des Poissons, voilà qui multiplie au centuple les effets d’influence dont on vient de parler.

 

Nouvelle Lune du 6 mars…entre confusion et belle inspiration…

Cette Nouvelle Lune se joint intimement à Neptune en Poissons. Grand moment pour ce signe, toutes les dispositions Poissons sont fortement mises en valeur. Signe de compassion, de belle sensibilité, d’intuition, de grande fécondité, d’imagination débordante, on va ici de l’extrême confusion ou délire aux plus belles inspirations. La quête de sens, de spiritualité, le sens communautaire, le don de soi, la musique, sont des exemples de ce que le Poisson représente. Aussi, dans ces défauts, il peut voir trop grand, il y a perte de réalité, ou encore, tout se complique, on se perd dans des méandres inextricables, à un niveau ou un autre.

 

Pleine Lune du 19 mars…

Celle-ci s’associe avec Chiron favorisant la recherche de solutions et de pouvoir recevoir de bons conseils.

 

Magnétisme et romantisme dans l’air…

Vénus rejoint Neptune le 9 avril et Mercure ayant repris sa course normale est encore tout près, ceci prédispose aux élans romantiques et donne beaucoup de charme et de magnétisme à ceux qui en reçoivent les énergies. Et la créativité est particulièrement au rendez-vous. Au négatif, on peut vivre une désillusion ou une grande peine.

 

Belles énergies printanières…

Puis enfin Mercure (18 avril) et Vénus (20 avril) font leur entrée en Bélier. Après une longue influence Poissons, où la notion de temps est toujours un peu élastique, voilà que maintenant le souffle du printemps s’impose. On se sent en énergie, on a envie de bouger, d’entreprendre, de conquérir.

 

Pleine Lune du 19 avril fébrile et électrique…

Cette Pleine Lune s’associe à Uranus, stimulant une envie de nouveau, l’impatience et la fébrilité sont dans l’air. Les idées fusent, l’envie du nouveau se fait sentir. Un conseil, attention à trop d’emballements pour ne pas regretter après. Mais profitons tout de même de ce bel élan.

 

Action contrariée…

Mars se positionne en tension avec Jupiter (23 avril) et Neptune (27 avril), ce qui ne génère pas les meilleurs réflexes et les meilleures décisions si encore on se sent capable d’en prendre, car il s’agit plutôt d’un moment où on a de la difficulté à savoir quoi faire.

 

Un mois de mars qui peut être contrariant ou teinté de beaucoup d’émotions pour plusieurs, et un mois d’avril plus apaisé avec un retour à une action plus libre.

Bon printemps!

 

Rappelons encore une fois qu’il s’agit d’une ambiance générale, tout le monde ne reçoit pas toutes ces influences. Certains se ressentiront plus que d’autres de toute cette dynamique, les planètes ne nous touchent pas tous de la même façon. Et le jeu des planètes est continu.

 

Aussi sur: http://www.magazinevivre.com/astrologie.php

Classé dans : Article, Chronique bi-mensuelle | le 28 février 2019