Petit coup d’œil d’actualité astrologique 03-04/20

Mars et Avril : construire l’avenir…

Un peu plus de confiance…

En ce début du mois de mars, Saturne délaisse la fréquentation de Pluton (il reviendra le visiter en septembre-octobre) et Jupiter s’empresse de prendre sa place. Ce dernier côtoiera Pluton jusqu’à la fin de l’année. Une énergie qui est en toile de fond pour ces deux mois.

Saturne et Pluton représentaient un devoir de réorganisation, une fin peut-être de choses, une page se tournait, une bonne remise en question de plusieurs principes qui semblaient immuables et dans tous les cas une déstabilisation pour ceux qui étaient touchés, ceci vécu avec plus ou moins de force. Un coup de gong obligeant un changement s’imposait. Ce duo encourageait aussi dans son aspect plus négatif, l’entêtement, l’autoritarisme et le radicalisme, au risque de cassure brutale

Avec Jupiter, plus souple dans son influence, c’est une remise en question des valeurs sociales et des croyances qui est ici sollicitées. Des changements, plus ou moins bien vécus, sur le plan social, financier aussi peut-être, sont à prévoir. Si on est déjà dans un mouvement vers le changement, car n’oublions pas qu’il y a eu Saturne auparavant, une nouvelle phase de changement s’inscrit ici. Décidément, il faut se faire à cette ambiance.

Tout de même, la présence de Jupiter insuffle plus de confiance, des rencontres significatives ainsi que des ouvertures sont alors possibles. Jupiter encourage à l’amélioration, à bonifier les choses. Mais il faut toujours cependant aller vers une nouvelle phase, le renouveau s’impose encore ici. Cette association, en Capricorne, peut toutefois signifier dans son sens négatif un certain fanatisme dans les valeurs que l’on défend, ou encore une ambition de posséder ou de réussite prête à toutes les manipulations. Ce duo possède en lui-même une tendance très élevée au niveau de l’éthique et de la morale, mais cela peut se jouer à l’inverse, il y a alors risque de basculer dans l’amoralité pour arriver à ses buts. Des revers douloureux sont possibles, vivre un déclin dans un domaine ou avoir l’image sociale atteinte sous une forme ou une autre.

 

Décision ou mouvement vers l’avant…

Mars se joint au duo Jupiter/Pluton la deuxième moitié du mois de mars (Mars avec Jupiter précis le 20 mars et avec Pluton le 23 mars, ajoutons plus ou moins une semaine). Moment de culmination dans ce que représente Jupiter/Pluton. Décision importante qui oriente la suite, élan vers l’avant viennent avec ce moment. Cela peut s’avérer un moment positif pour certains, perturbant pour d’autres.

 

Face à des parts cachées de soi-même…

Une combinaison particulière se joue aux mois de mars et avril entre la Lune Noire joint à Chiron en Bélier et en tension aux Nœuds Lunaires, ceux-ci un peu moins présents en avril. Un travail à faire sur soi-même par rapport à l’impulsivité, les conflits, voire la violence, est sollicité ici. On risque de vivre des prises de conscience, peut-être suite à des expériences ou des réactions instinctives, et l’apport de Chiron représente la recherche de solutions ou de guides pour aider à se défaire des tendances négatives s’il y a lieu, de dénouer des nœuds anciens et tenaces. La fin du mois voit une entente se faire avec Saturne, ce qui devrait aider à contenir l’impétuosité Bélier.

La nouvelle lune du 24 mars qui se lie fortement à cette combinaison en représente un point culminant.

 

Pleine Lune du 9 mars inspirante et…ou émotive…

Celle-ci se jouxte à Neptune, lui tout à fait à l’aise en Poissons. Les valeurs de ce signe sont mises en avant, inspiration, compassion, sensibilité, intuition, imagination débordante… La quête de sens, de spiritualité, le sens communautaire, le don de soi, la musique, sont des exemples de ce que le Poisson représente. Cependant, dans ses défauts, il peut voir trop grand, il y a perte de réalité, ou encore, tout se complique, on se perd dans des méandres inextricables, à un niveau ou un autre. Ce qui est tempéré par une entente qui se joue à ce moment-là avec les planètes en Capricorne, plus structuré et plus contenu.

 

Coups de cœur…et confusion possible…

Vénus rejoint Uranus en Taureau le 8 mars (ajoutons ± 3 jours), moment d’élans, coups de foudre peut-être, élans gourmands et de sensualité également augmentés par le lien naturel qu’a Vénus avec le Taureau. Attention aux excès en tous genres et aux dépenses.

D’autre part, ce duo est alors en tension avec Neptune et la Pleine Lune du 9 mars, ce qui peut occulter le jugement et amener quelques illusions décevantes.

 

Mercure repart de l’avant…

Le 11 mars, Mercure reprend sa course normale. Il apporte alors avec lui le fruit de sa réflexion qui s’est faite pendant son recul, de nouvelles façons de voir certaines choses deviennent efficientes.

 

Nouvelle couleur de Saturne…

En plus de délaisser Pluton, Saturne quitte le Capricorne pour mettre le pied en Verseau le 23 mars et s’entrechoquer cette fois-ci avec Uranus tout le long de ces deux mois. Dans ce signe, cela lui donne des envies de réformes, de construire l’avenir, de nouveaux concepts et aussi de plus d’indépendance. Sa tension avec Uranus rend les choses compliquées d’autant plus que ce duo est lié au Verseau, et il représente normalement une volonté de réalisation et d’innovation concrète. Ou on fait face à des contradictions profondes entre désirs et buts personnels d’une part et la réalité et les règles sociales d’autre part, ou on veut des changements à toute vitesse sans tenir compte de ce que l’on bouscule, au risque de grandes perturbations. Visées ou idées obsessives, brusqueries, positions butées sont à craindre dans le pire des cas. À l’inverse, si on contient la tension et prend le temps de trouver la route à suivre et de mettre en place le renouveau demandé, cela peut être une très belle source de réalisation et d’innovation structurante et positive.

 

Mars s’en mêle là aussi…

Ayant quitté Pluton et Jupiter, Mars rejoint Saturne (31 mars) au tout début du Verseau stimulant son désir de réaliser et d’aller de l’avant. Comme il vit la même tension que Saturne avec Uranus, qui se fait de façon précise dans son cas le 7 avril, il y a de la fébrilité dans l’air, et attention à trop de radicalité ou d’emportement dans l’action. Une mauvaise coordination et un manque d’attention peut entraîner des accidents.

 

Nouvelle Lune du 22 avril énergique et fébrile…

Une Nouvelle Lune en Taureau associée à Uranus, électricité, fébrilité, désirs impérieux sont dans l’air ainsi que la possibilité d’un beau renouvellement de la créativité. Il y a encore ici une tendance aux excès, mais aussi l’envie de bien jouir de la vie.

 

 

Voilà deux mois pour repenser les choses et regarder vers l’avenir.

Bon printemps!

 

Rappelons encore une fois qu’il s’agit d’une ambiance générale, tout le monde ne reçoit pas toutes ces influences. Certains se ressentiront plus que d’autres de toute cette dynamique, les planètes ne nous touchent pas tous de la même façon. Et le jeu des planètes est continu !

 

Aussi sur: http://www.magazinevivre.com/astrologie.php

 

Classé dans : Article | le 01 mars 2020