Petit coup d’oeil d’actualité astrologique 05-06/18

Mai et Juin : changement d’ambiance, force de réalisation

Une étape de 7 ans s’apprête à prendre fin…

Nous assistons à un changement d’ambiance assez significatif. Après Chiron qui a changé de signe au mois de mars, ce mois de mai est souligné par le passage d’Uranus du Bélier au Taureau, et il met 7 ans à traverser un signe. Il remettra les pieds en Bélier en novembre prochain pour revenir définitivement en Taureau en mars 2019, pour y continuer son séjour de 7 ans.

 

Tout passage d’Uranus finit par engendrer une remise en question mais cela passe très souvent par une exagération des qualités du signe. Par ailleurs, il fait ressortir le potentiel de génie contenu dans les qualités du signe qu’il transite. Uranus représente l’innovation, la libre-pensée, la liberté, l’originalité, l’inédit et l’imprévu, l’opportunité inattendue et le futur, et dans ses défauts, la rébellion, la provocation, la brusquerie, le sentiment de supériorité ou la marginalité, la misanthropie et l’agitation nerveuse. En Bélier, il était plutôt à l’aise pour le meilleur et le pire de ses dispositions. En Taureau, signe de pragmatisme et de concrétude, qui représente une force de stabilité et de maintien des choses, que ce soit sur le plan de la réalisation, de la sécurité financière et aussi affective, Uranus y encourage une volonté de réalisation. Il met son génie dans des créations ou l’élaboration de systèmes pratiques, dans l’envie de résultats efficaces et définitifs et il peut laisser entendre un terrible entêtement. On risque de se montrer buté sur des idées fixes.

 

Plusieurs dispositions artistiques sont aussi encouragées et on peut vivre une phase de grande création. Avec cette présence d’Uranus en Taureau, on retrouve particulièrement le chant, l’art visuel, l’art textile, l’architecture, la décoration intérieure, le jardinage, et enfin tout ce que la matière offre de possibilités de création concrète.

 

On peut aussi vivre des obsessions ou avoir des comportements compulsifs. De même, sur le plan affectif, il est soit extrêmement sélectif ou d’un attachement quasi maladif, peut-être empreint de jalousie. Cette tendance à se crisper de façon inconsidérée amène des revirements de situation brusques, voire des cassures. L’enseignement d’Uranus nous apprend à être dans la conscience du présent tout en suivant le mouvement de la vie, à être prêt à se réinventer, disposition qui confronte quelque peu notre Taureau.

 

Le Lion, le Scorpion et le Verseau se ressentiront particulièrement de ce passage mais comme il avance lentement, chacun aura son heure. Et il ne faut pas systématiquement appréhender un moment difficile. Avec Uranus, c’est autant un coup de chance qu’un coup du sort, c’est surtout des occasions de changement.

 

Secousses mercuriennes…

Après une longue période d’un mois en tension avec Saturne, dont une bonne partie de sa période de rétrogradation, Mercure se dégage enfin en ces premiers jours de mai. Toute cette période aura pu être frustrante en ce qui concerne une spontanéité d’expression de la parole et du mouvement. Cependant, elle aura permis une nouvelle structuration de la pensée concrète et de certaines habitudes inscrites dans le quotidien.

 

Mercure n’est pas tout à fait au bout de cette phase de redéfinition, car laissant Saturne, il entre très vite en tension avec la Lune Noire et Pluton, puis avec Mars, ce qui nous amène à la mi-mai. Cette tension peut porter à des explosions verbales ou à des propos incisifs ou encore très autoritaires dans certains cas. Mais d’autre part, elle peut également susciter une acuité de la pensée, un abandon d’une idée ou d’une habitude ancrée qu’on découvre erronée ou qui n’a plus sa raison d’être.

 

Et pour finir, il rejoint Uranus à la mi-mai (précis le 13 mai), fébrilité et nervosité sont des caractéristiques de cette association, ainsi que des propos provocateurs mais aussi éclairs de conscience, idées innovatrices et grande lucidité de pensée.

 

Au tour des perturbations martiennes maintenant…

Toujours en ce début de mai, Mars délaisse Pluton et la Lune Noire pour entrer en tension avec Uranus. Ambiance plutôt électrique! Et au lieu d’une semaine ou deux auxquelles on devrait s’attendre normalement pour le temps de parcours de Mars, cette tension avec Uranus perdurera jusqu’à la fin de septembre, car celui-ci reviendra sur ses pas insistant ainsi dans ce rapport. Le premier moment précis se fait le 13 mai à la toute fin du Capricorne pour Mars et du Bélier pour Uranus. Les deux compères changent pratiquement de signe ensemble. On a vu pour Uranus, quant à Mars, il entre en Verseau, signe associé à Uranus, ce qui décuple les caractéristiques de cette tension. Cela se détend un peu en juin, avant que Mars commence une rétrogradation le 27 juin.

 

Cette tension encourage des revirements brusques, des décisions impulsives, il nous faut apprendre à gérer l’imprévu, à être réactif sans se laisser prendre par des accès de fébrilité et de nervosité, ou encore par la précipitation en voulant contrôler l’incontrôlable! Cette combinaison risque de créer des comportement explosifs, provocateurs ou tout à l’inverse des paralysies d’actions, comme pétrifié soit par trop de possibilités, soit par un revirement de situation créant une forme de commotion.

 

De façon générale, pour ceux qui sont touchés, le comportement ou certaines zones d’actions sont à repenser et à réajuster, il y a des virements à prendre et cela peut se vivre avec différentes dispositions d’esprit qui vont de l’ouverture en joie au choc perturbant. Un danger d’accident est toujours à craindre aussi avec ce duo en tension. Plus on se laisse prendre par l’énervement, plus les risques de mauvaise coordination amenant l’accident ou la désorganisation sont à craindre. Autant que possible, restons zen!

 

Moments de vérité…

La Lune Noire déjà en lien avec Pluton depuis près d’un mois, rejoint celui-ci de façon précise le 17 mai et s’éloignera doucement en juin. Ceci se jouant en Capricorne et favorisant le pire et le meilleur de ce signe, dont le spectre des caractéristiques se situe entre le sens des responsabilités, la réflexion profonde, le conseil éclairé et l’abus d’autorité, le mépris ou l’ambition démesurée.

 

D’une façon ou d’une autre, ceux qui le vivent auront un face à face avec une réalité d’eux-mêmes, un moment de vérité qui, positivement, permet un lâcher-prise salutaire. Et une transformation peut suivre. Cela peut amener une plongée intérieure importante et difficile mais encore une fois permettre un moment révélateur. Dans le pire des cas, on peut faire une forme d’abus, poser des actes violents, faire un coup de force ou manipuler de façon plus ou moins machiavélique, ou encore, en subir les effets. De plus, la Nouvelle Lune du15 mai se lie positivement à ce duo.

 

Un Jupiter aidant…

Jupiter se trouve durant ces deux mois en bons liens avec Neptune, stimulant ouverture, sociabilité, compassion, fécondité créatrice dans tous les sens. Cela aide beaucoup au niveau psychologique et spirituel. On a envie d’aller vers un idéal inspirant. Voilà qui fait du bien.

 

Et Vénus s’ajoute…

À la fin mai et au début juin, Vénus fait alliance avec Jupiter et Neptune, apportant un moment de belle inspiration, de douceur, d’harmonie, augmentant la fécondité créatrice et ajoutant une note romantique aussi.

 

 

Voilà deux mois qui apportent un souffle nouveau!

 

 

Rappelons encore une fois qu’il s’agit d’une ambiance générale, tout le monde ne reçoit pas toutes ces influences. Certains se ressentiront plus que d’autres de toute cette dynamique, les planètes ne nous touchent pas tous de la même façon. Et le jeu des planètes est continu.

 

 

Renée Lebeuf

Aussi sur: http://www.magazinevivre.com/astrologie.php

Classé dans : Chronique bi-mensuelle | le 30 avril 2018