Petit coup d’œil d’actualité astrologique 05-06/21

Mai et Juin : énergie créative et élan, puis ça se complique un peu…

Le Taureau à l’honneur….

Depuis quelques jours, le Taureau est très visité, Soleil, Mercure, Vénus, Uranus et la Lune Noire, stimulant toutes les caractéristiques de ce signe : entregent, constance, sécurité, grand sens pratique, besoin de concrétiser, de construire et autant que faire se peut de pérenniser les choses ; et aussi, sensualité qui peut devenir gourmandise et avidité, fidélité parfois trop forte qui génère possessivité et jalousie, n’oublions pas aussi ténacité et…entêtement ! Le Taureau possède un beau sens artistique, c’est une bonne période pour la création, ces zones de prédilection sont le chant, la poterie, le textile, la peinture, la décoration intérieure, et ayant Uranus comme force d’innovation, voilà qui encourage encore plus la créativité, peut-être même avec un peu d’excès. Ce temps du Taureau qui aime semer et jardiner risque de nous créer de belles plates-bandes !

La présence d’Uranus exacerbe les qualités Taureau, le goût du plaisir et de la consommation peut augmenter, quoique Saturne en tension avec Uranus freine ou du moins crée des empêchements. Des événements inattendus, agréables ou difficiles, sont toujours possibles avec Uranus dans les parages. Quant à la présence de la Lune Noire, des forces inconscientes se manifestent, et pour ceux qui sont touchés, elles peuvent soulever le pire ou le meilleur du Taureau, révélant des facettes intérieures insoupçonnées et stimulant ainsi les prises de conscience.

Moment culminant à noter de ces dispositions, le 1er mai, on retrouve le Soleil et Uranus totalement liés de même que Vénus et la Lune Noire, ceci est d’autant plus important ici que Vénus est associée au Taureau. Le Soleil et Uranus reçoivent de leur côté l’effet de frein que représente Saturne.

Pour ce qui est de Vénus/Lune Noire, il est à noter tout de même que ce duo se trouve en bon liens avec Neptune et Pluton, excellente position pour la plupart de ceux qui sont touchés pour créer de l’inspiration, celle-ci émergeant des profondeurs de l’inconscient. Un peu plus tard, le 12 mai, c’est le Soleil qui rejoint la Lune Noire se trouvant aussi en bons termes avec Neptune et Pluton, autre beau moment épanouissant.

Mercure quitte pour les Gémeaux le 4 et Vénus le 9 mai, atténuant alors cette forte présence des qualités Taureau. Quant au Soleil, ce sera le 21 mai.

 

Toujours entre poussée en avant et retenue…

La tension entre Uranus et Saturne est à son maximum durant ces deux mois. C’est une tension de fond présente depuis le début de l’année, qui nous pousse à repenser les choses et nous donne la sensation de constamment avoir à se réajuster ou à s’adapter. Ce n’est pas toujours facile à vivre, la frustration se pointe vite le nez, mais cela reste tout de même une force de réalisation, si on accepte la patience et de vivre les choses étape par étape ou par un jeu d’avance-recul. Le sujet a été élaboré plus largement à l’article précédent, voir : https://renee-lebeuf.com/petit-coup-doeil-dactualite-astrologique-03-04-21/.

Au début du mois de mai, comme Uranus est très accompagné comme on l’a vu ci-haut, c’est la force du nouveau qui s’impose ou qui provoque, Saturne peut toujours vouloir retenir mais c’est plutôt lui qui est bousculé et qui doit bouger. On risque donc de se sentir déstabilisé, ou encore une forte envie de changement s’impose.

Des prises de conscience en lien avec le passé sont susceptibles de faire bouger et de pouvoir laisser tomber de vieux schémas.

Cérès s’en mêle…

Un moment important pour s’affranchir de certaines barrières se joue autour du 10 juin lorsque Cérès s’acoquine avec Uranus en tension avec Saturne. Elle stimule l’envie de couper avec certains aspects du passé. Il peut cependant y avoir un peu de provocation dans l’air.

 

Nouvelle Lune du 11 mai…

En Taureau, elle s’associe avec la Lune Noire et est en bons termes avec Neptune et Pluton. Pour ceux qui s’en ressentent, cet ensemble laisse entendre de belles possibilités d’intuition et de clarté intérieure, faisant probablement suite à un moment difficile, plus pessimiste. Des orientations d’actions sans se rendre compte sur le coup de leur importance mais qui engagent sur l’avenir sont possibles ici.

 

Changement d’atmosphère…

Jupiter met les pieds en Poissons le 14 mai, il y restera tout au long de ces deux mois, ne retournant en Verseau qu’à la fin du mois de juillet. À l’aise en ce signe, il en stimule les qualités de sens communautaire, de compassion, d’ouverture et d’intuition. La médecine, la musique, la poésie ou la spiritualité s’en trouve stimulées. On a le goût du rassemblement, de partager en commun, pas évident par les temps qui courent ! Si les qualités des Poissons bénéficient de cette présence, il en est de même pour les défauts, on peut se montrer excessif, succomber aux dépendances de toutes sortes, ou sous un autre angle, vivre des situations de fraude ou de tromperies.

 

Éclipse lunaire 26 mai…

Avec cette fin de mai, les choses commencent à se compliquer, cette lune éclipsée en Sagittaire est en tension avec Jupiter, lui-même associé à ce signe, voilà qui nuit à une clarté de jugement. C’est un moment critique sur ce qu’on a vu de la position de Jupiter auparavant. On peut vivre des complications sur le plan social, des changements de situations, des rejets peut-être. Ou encore, on ne sait plus qui croire ou quoi croire. Il peut y avoir aussi pour certains de l’insécurité financière ou carrément des difficultés. Une éclipse lunaire met en cause tout ce qui représente l’aspect maternel, le sentiment de sécurité, l’imaginaire.

 

Et Mercure nous embrouille…

Mercure en Gémeaux, donc tout à fait en concordance avec ce signe, entre en tension avec Neptune en Poissons qui y est lui aussi tout aussi à l’aise, ceci à compter du 22 mai, voilà qui crée de la confusion, des risques d’incompréhension, ou encore des propos médisants, et peut susciter un rapport plutôt fantaisiste avec la réalité ! Bref, la communication se complique. Et quant à l’intellect, il y a facilement embrouille aussi ou encore, on ressent de la fatigue intellectuelle. Vaut mieux prendre le temps de respirer, ce qu’oublie souvent Mercure, surtout en Gémeaux. Et faire de la place à de la méditation ne peut qu’aider. N’oublions pas que toute tension peut s’avérer créative car elle pousse à trouver une solution.

De plus, ce Mercure revient sur ses pas à compter du 29 mai, c’est pourquoi cette tension perdure presque tout le mois de juin, et même rajoute une couche de confusion et de maladresses durant cette période de rétrogradation. Il reprend sa course normale le 23 juin. La tension est alors un peu plus détendue depuis quelques jours, elle se refait rapidement début juillet.

 

Et encore, éclipse solaire du 10 juin…

Rappelons que les éclipses sont par duos (lunaire et solaire), 2 fois par année. Elles représentent une sorte de coupure dans un domaine ou un autre, un changement annoncé. L’éclipse solaire est la plus importante, la coupure lumineuse étant plus complète.

Cette éclipse se fait en Gémeaux et en compagnie de Mercure dans sa course à l’envers comme nous venons de le voir, elle se trouve donc elle aussi en tension avec Neptune. Moment crucial qui exacerbe tout ce que nous avons dit plus haut. Cependant lorsque l’éclipse se résorbe et que Mercure reprend sa course, ce qui se fait presque en même temps, on peut s’attendre à une nouvelle vision des choses, à un changement significatif, une idée qui germe, une rencontre qui marque un tournant, ou à avoir eu une clarification de communication qui permet une meilleure compréhension. La Pleine Lune qui suit l’éclipse le 24 juin joue un rôle significatif en ce sens.

 

Décision cruciale, étape de fin de choses…

Le 5 juin, Mars se place en face de Pluton, il faut compter une semaine avant et après. Là où Pluton « travaille », il le fait sur quelques années (souvent 3 ans), il s’agit d’une transformation à faire, d’un deuil, d’une fin de chose, d’un lâcher-prise, qui est plus ou moins dramatique à faire, le tournant peut quand même se vivre assez bien, dépendant de ce qui est proposé comme changement et de l’assentiment que l’on a face à la situation. Les moments où il reçoit une stimulation d’une autre planète sont des étapes dans le processus de changement. Cela se vit différemment selon chacun et où on en est dans le processus.

Avec la présence de Mars, la volonté et la détermination sont en force, on a le courage qu’il faut pour agir et faire face aux changements qui s’imposent. Vécu plus difficilement, il est possible qu’on se sente paralysé, la peur l’emportant, ou traumatisé par ce qui arrive. Ou encore, on agit trop brutalement, voulant sortir de la difficulté au plus vite, on coupe. À l’autre bout du spectre des possibilités, il peut y avoir accident, violence, acharnement, abus, réactions soudaines, qu’on en soit l’auteur ou qu’on le subisse.

Dans tous les cas, c’est l’occasion de se rendre compte qu’il y a un changement à vivre et une occasion de pouvoir se mettre en disposition pour l’accepter et agir en conséquence. Et il faut souligner que Pluton nous pousse à être le plus éthique possible.

 

Changement affectif ou d’image…

Puis c’est Vénus qui prend la place de Mars en face de Pluton le 23 juin (ajoutons quelques jours avant et après). Les changements que laisse entendre Pluton se jouent de façon différente avec Vénus qu’avec Mars. Ici, on pense en premier lieu au plan affectif, selon le cas, cela peut être une fin, une rupture, un engagement plus décisif. Et comme changement positif, une nouvelle rencontre est possible, car ce duo provoque une grande capacité attractive, il y a du sex-appeal dans l’air ! Ajoutons en ce qui concerne Vénus, le plan artistique, l’estime de soi et l’esthétisme, tous ces plans sont susceptibles de changement ou d’une étape importante.

 

 

Deux mois importants où se jouent pour plusieurs des tournants significatifs, mais aussi inspiration, créativité et prises de conscience libératrices.

 

Bon printemps !

 

 

 

Rappelons encore une fois qu’il s’agit d’une ambiance générale, tout le monde ne reçoit pas toutes ces influences. Certains se ressentiront plus que d’autres de toute cette dynamique, les planètes ne nous touchent pas tous de la même façon. Et le jeu des planètes est continu !

 

 

Aussi sur: http://www.magazinevivre.com/astrologie.php

Classé dans : Article, Chronique bi-mensuelle | le 01 mai 2021