Petit coup d’œil d’actualité astrologique 09-10/18

Septembre et Octobre : le souffle de renouveau continue

Plusieurs planètes poursuivent pour le mois de septembre un rapport entre elles déjà présent cet été.

 

Dernier volet de ce Mars perturbant, adaptation obligée…

Un dégagement se fait sentir…

En ce début de septembre, Mars vient tout juste de reprendre sa course normale le 27 août. Rappelons qu’il a commencé un dialogue tendu avec Uranus en mai, soutenant cette tension en revenant sur ses pas tout l’été et soufflant un vent d’imprévus, de chocs peut-être et de revirements inattendus. Il fallait souvent savoir s’ajuster rapidement ou gérer une surcharge qui perdurait. Pour quelques-uns, à l’inverse, c’est l’autre pôle de cette énergie qui a été vécu, c’est-à-dire que cela a généré plutôt une sorte de paralysie.

Pour d’autres, cela s’est manifesté par beaucoup d’agitations, d’impatiences, de possibles provocations, des crises violentes, ou encore de la désorganisation. Il y a risque alors d’avoir maintenant quelques pots cassés à ramasser ou de devoir abdiquer devant une réalité qui s’impose de toute façon. Cela reste une belle occasion de révélations et de prises de conscience, parfois fulgurantes. Une des facettes clés d’Uranus est de nous amener à plus de clarté et de conscience. Une autre est d’apprendre à trouver et à se connecter à son centre intérieur, à se mettre dans l’œil du cyclone pour ainsi dire.

En reprenant sa course, Mars maintient encore pour quelque temps la tension avec Uranus. De plus, il revient en Verseau le 11 septembre, il l’avait quitté le 13 août en remettant le bout du pied en Capricorne désactivant alors tout de même un petit peu la fameuse tension avec Uranus. Cette tension est au maximum le 18 septembre puis enfin, Mars commence à se dégager. Fin septembre, on pourra dire que c’est fini.

Cette dernière tranche de ce long dialogue entre ces deux protagonistes qui entremêlent une nature semblable, surtout lors de la présence de Mars en Verseau, laisse entendre pour ceux qui le vivent qu’il faut finaliser, ou entreprendre si ce n’est pas déjà fait, un changement important de cap. Pour certains, il reste peut-être une décision importante à prendre. Pour ceux qui cherchaient encore une voie, celle-ci devient plus claire, voire évidente. Sous une facette ou une autre, ce parcours aura généré un renouveau, des prises de conscience, une nouvelle vision des choses.

 

Forces inconscientes qui s’en mêlent…

Il faut ajouter dans l’aura de Mars la présence des Nœuds Lunaires et de la Lune Noire qui accompagnent Mars depuis la fin de juillet. Cela reste le cas tout ce mois de septembre. La dernière rencontre précise de Mars avec la Lune Noire moyenne se fait le 1er octobre. Ce serait trop ambitieux ici d’entrer dans toutes les subtilités de ce que cela indique, mais on peut sans se tromper dire que ce qui se passe laisse entendre des remontées de forces inconscientes et que l’orientation de l’action ou des décisions prises s’inscrit dans une volonté plus ou moins consciente d’évolution. Un besoin de régler des aspects du passé se fait sentir.

Dans certains cas, on peut être poussé à faire un grand saut en avant, à l’aveugle, ayant besoin de faire table rase d’une situation insatisfaisante, provoquant ainsi le destin.

 

Forces canalisatrices…

Pour compenser d’une certaine façon les forces plutôt anarchiques de Mars et Uranus, il y a cette force stabilisatrice du duo Saturne et Uranus qui continuent encore durant ces deux mois leur connivence. (Voir le dernier article : https://renee-lebeuf.com/petit-coup-doeil-dactualite-astrologique-07-08-18/ ). Il s’agit maintenant en quelque sorte d’un dernier sprint de ce rapport commencé fin 2016. Rappelons quelques points : ces deux compères s’entendent sur une grande volonté de réalisation et surtout maintenant, sur un important besoin de concrétude et de durabilité. On connaît ici ses buts et on va de l’avant avec détermination, surtout qu’il y a presque 2 ans de travail derrière. De plus Saturne reprend sa course vers l’avant dès le 7 septembre. Le point sur lequel il faut tout de même être prudent ici est le risque de s’installer dans un entêtement inapproprié. Si le but visé manque de réalisme, on en paie les frais. Les signes du Taureau et du Capricorne où ils se trouvent sont les deux signes du zodiaque les plus têtus, ce qui leur permet d’ailleurs de mener à termes leurs projets.

 

Entre poussée en avant et prudence…

Nous retrouvons aussi durant le mois de septembre Saturne toujours en tension avec Chiron. Chiron en Bélier recherchant une nouvelle voie d’action significative et Saturne en Capricorne jouant de retenue et de prudence. Un débat intérieur qui se poursuit. Cela peut générer des rapports difficiles avec l’autorité. Une émancipation d’une quelconque façon est encouragée ici.

 

Finalisation d’un cycle…

Chiron maintenant rétrograde revient en Poissons le 25 septembre pour quelques mois. Il achèvera 7 ans de quête de sens, de quête de valeurs spirituelles, d’approfondissements psychologiques pour ne nommer que cela. Chiron laisse entendre un fort besoin d’intégration personnelle des expériences et des compréhensions. Il nous fait suivre un chemin tout à fait personnel et trouver ce qui nous est essentiel.

 

Jupiter donne un coup de mains…

Jupiter est encore en bons liens en ce mois de septembre avec Neptune et Pluton. Cela s’avère par ailleurs une bonne combinaison sur le plan financier pour ceux qui reçoivent cette énergie. Avec Pluton, rappelons que cela stimule la volonté et l’envie de réalisation concrète. Cela stimule aussi un besoin d’aller en profondeur, d’aller vers l’essentiel. Avec Neptune, on a une combinaison très féconde sous plusieurs aspects.

 

Nouvelle Lune inspirante ou trop émotive…

La Nouvelle Lune du 9 septembre se fait avec Neptune, voilà un moment qui peut s’avérer très inspirant, un excellent moment pour la méditation et la contemplation. L’intuition, l’empathie, la compréhension ainsi que l’imagination sont favorisées ici, surtout que Jupiter est en bons liens comme on a vu plus haut lui aussi avec Neptune. À l’autre bout du spectre de cette énergie, un trop plein émotif peut, cependant, créer des débordements.

 

Vénus demande à son tour un renouvellement…

C’est au tour de Vénus de s’y mettre et de taquiner ou d’être taquinée par Uranus. C’est à son tour de faire une danse de va-et-vient en face d’Uranus. Le premier face à face se fait le 13 septembre, tout juste après son entrée en Scorpion (9 septembre), puis elle s’éloignera pour revenir les derniers jours d’octobre et en novembre. Le second moment précis de leur rencontre se fait le 31 octobre, elle reviendra une dernière fois le 2 décembre. Ajoutons qu’elle commence son recul le 6 octobre jusqu’au 17 novembre.

Avec Vénus, c’est particulièrement le plan affectif qui est en cause, ainsi que l’estime de soi, l’esthétisme et toute forme d’art. Le plan financier, dans le sens d’avoir ce qu’il faut pour combler ses besoins et ses désirs, s’invite également dans ce décor. Attention à la dépense impulsive, surtout  lors de la présence d’Uranus.

Le recul de Vénus, 2e planète le moins souvent rétrograde après Mars, laisse entendre une mise en veilleuse des qualités vénusiennes, obligeant une forme de remise en question. Si on ajoute la présence d’Uranus, un puissant désir de changement dans ces domaines se manifeste. Et comme cela se joue dans l’axe Taureau/Scorpion, les émotions et les sentiments sont intenses ! On se rebelle face au manque : manque d’amour, de bonheur, de plaisirs, etc. Cela génère une remise en question de ses sentiments, provoque une grande insatisfaction qui pousse à rechercher autre chose, peut-être même à envisager une rupture pour certains. On peut se laisser entraîner et agir impulsivement. Bref, une forte envie de combler ses désirs s’impose. Ou encore, des surprises agréables ou désagréables peuvent venir perturber le monde vénusien. De toutes les façons, un besoin de renouveau se fait sentir mais qui trouvera sa finalité en décembre. Uranus encourage à élargir notre champ de conscience, à s’ouvrir à d’autres horizons.

Durant la rétrogradation, on peut se laisser leurrer par de fausses impressions. Comme toujours avec Uranus comme influence, il vaut mieux contenir un peu l’énergie avant de se lancer. Ceci tout en restant ouvert au besoin de nouveau. Pour les artistes, cela signifie une nouvelle source de créativité en perspective.

La Pleine Lune du 24 octobre se lie au duo Uranus/Vénus, un point culminant de cette boucle de Vénus devant Uranus.

 

 

Nous continuons durant ces deux mois, pour beaucoup, sur une lancée de changement, de renouveau. Gardons un esprit d’ouverture et restons sereins!

 

Bonne rentrée !

 

Rappelons encore une fois qu’il s’agit d’une ambiance générale, tout le monde ne reçoit pas toutes ces influences. Certains se ressentiront plus que d’autres de toute cette dynamique, les planètes ne nous touchent pas tous de la même façon. Et le jeu des planètes est continu.

 

Aussi sur: http://www.magazinevivre.com/astrologie.php

Classé dans : Article | le 31 août 2018