Petit coup d’oeil d’actualité astrologique 11-12/18

Novembre et décembre : dégagement en vue !

Perturbation et émergence d’une nouvelle énergie vénusienne…

On débute ce mois de novembre avec la culmination de Vénus en mode reculons en face d’Uranus, (Vénus a commencé à rétrograder le 6 octobre), ce qui représente une période de changement de paradigmes pour tout ce que représente Vénus, c’est-à-dire le sentiment de bien-être, incluant le mode affectif, le sentiment de sécurité, l’amour, l’harmonie, la créativité, le plaisir, la force des désirs. Cela nous fait passer souvent par une phase critique où l’insatisfaction, le manque d’amour ressenti, l’estime de soi blessé peuvent créer une poussée émotive plutôt incontrôlable, une rébellion envers ce qui ne va pas ou ne satisfait plus, et qui peut entraîner un revirement de situation, parfois assez brutalement et/ou de façon surprenante. La frustration peut porter à la compensation, dépenses ou autres plaisirs avec une tendance compulsive ou à des excès.

Uranus a ceci de particulier qu’il est imprévisible dans sa manifestation, l’élément perturbateur déclenchant crise, prise de conscience et changement peut se faire autant par une bonne que par une mauvaise nouvelle. Ce qui est important cependant, c’est l’ouverture qui s’ensuit sur une nouvelle vision des choses, une possibilité de dégagement d’une situation, une émancipation et sur de nouvelles opportunités. Dans certains cas, cela peut s’avérer plus dramatique, une peine d’amour par exemple, une fin de chose, mais dans tous les cas, cela couve une forme de libération que l’on pourra constater plus tard. Le face-à-face Vénus-Uranus qui aura duré tout ce mois de novembre se défait avec les premiers jours de décembre.

À retenir, une nouvelle poussée créative émerge par la suite sous une forme ou une autre : un nouvel état d’être, un nouveau projet, un nouvel amour etc., et pour les artistes de nouvelles inspirations. Ceci peut déjà commencer pour certains à la suite de la rencontre de Vénus avec le Soleil qui s’est faite le 26 octobre. Les phases suivantes de cette nouvelle émergence se font quand Vénus reprend son cours normal, le 17 novembre et encore plus au moment où elle refera de façon précise son opposition à Uranus le 1er décembre. Elle finit sa boucle complète en revenant au point de départ de son recul le 17 décembre.

 

Aide à l’émancipation…

Cérès se lie à Vénus le 5 novembre de façon précise et elles sont de plus en lien positif avec Mars, ce qui ajoute du poids pour prendre une certaine indépendance, s’affranchir d’un problème ou même couper dans certains cas radicalement avec ce qui ne convient plus. Ceci perdure jusqu’à la mi-novembre puisqu’elles ne sont jamais très loin l’une de l’autre et Cérès fait l’opposition précise à Uranus le 12 novembre. Par la suite, cette combinaison se défait.

 

Coupure avec le passé…

Ajoutons à ce qui vient d’être dit plus haut même si le tout semblait déjà largement suffisant, qu’Uranus demeure en tension aux Nœuds lunaires tout le long de ces deux mois, ce qui laisse entendre une ou des prises de conscience d’éléments du passé et une émancipation ou une coupure avec celui-ci. Une nouvelle phase d’évolution est à prévoir. Décidément, pour ceux qui sont touchés par Uranus, une nouvelle phase s’impose ou on s’y prépare drôlement.

 

Énergie électrique toujours présente…

Depuis le mois de mai, Uranus d’où vient la tension électrique, a travaillé d’abord en tension avec Mars qui a rétrogradé puis fait son retour sans relâcher la tension avec Uranus, ce qui s’est résorbé seulement en septembre pour faire place à Vénus dans un parcours similaire, qui continue jusqu’en début décembre. Par ailleurs, Uranus remet les pieds en Bélier pour un dernier round le 6 novembre il le restera jusqu’au mois de mars, redonnant vigueur à l’énergie d’impulsion qu’il a stimulé depuis les 7 dernières années de son parcours en Bélier. (voir : http://www.astrologiequebec.ca/show.php?id=4368 ou les articles précédents). Mars n’est plus directement en tension avec Uranus mais il est en Verseau jusqu’au 15 novembre, il y a en quelque sorte encore collusion entre ces deux compères, bien qu’il y ait un petit bémol. Risque de décisions brusques, d’emportements, de revirements impétueux, on a encore à gérer l’imprévu. L’entrée de Mars en Poissons apaisera cette énergie.

 

Force de détermination en baisse…

Après près d’un an d’un duo d’entente entre Saturne et Uranus, Saturne poursuit sa route, gonflé de cette entente peut-être mais délaissant tout de même Uranus. Cette force en était une de grande détermination sur un but, une volonté de réalisation, ou autre projet, cela pouvait dégénérer en entêtement buté, voire en acharnement dans certains cas. Saturne reste en Capricorne avec qui il est en analogie. Il reste donc déterminé mais sans être augmenté dans sa force par la capacité exceptionnelle qu’ajoutait Uranus en lien avec lui à diriger sans faille toutes ses énergies sur un focus.

 

Sagittaire favorisé…

L’année de Jupiter en Scorpion se termine le 8 novembre, il entre pour un an en quelque sorte chez lui en pénétrant dans le Sagittaire. Il stimule les énergies du Sagittaire avec qui il est en analogie. Plus d’optimisme et d’ouverture, d’élans généreux, d’envie de découvertes sous toutes ses formes, d’enthousiasme, de jouir de la vie. Il est attiré souvent par les causes à défendre et veut un monde meilleur, qui peut reprocher cela ? Dans ses défauts cependant, il faut se méfier d’une envie d’en mettre plein la vue, de gonfler les faits, d’avoir des paroles enflammées aussi, il peut par ailleurs se montrer dogmatique tant son désir d’être enfin dans la vérité fait partie de ses tendances.

 

Douce Nouvelle Lune du 7 novembre…

Cette Nouvelle Lune se joue en bons termes avec Neptune et Pluton, voilà qui nous change d’Uranus ! Elle s’avère très féconde en rêves, en imagination, en sensibilité sous toutes ses formes mais aussi en profondeurs et peut-être en fécondité matérielle également pour quelques-uns.

 

Mercure s’y met à son tour pour faire une ronde à l’envers…

Aussitôt Vénus revenue en course normale, c’est au tour de Mercure de s’y mettre le 18 novembre et cela jusqu’au 7 décembre. Rappelons qu’il le fait 3 fois par année. Par contre celui-ci ne sollicite pas cette fois-ci Uranus ! Une rétrogradation implique une forme de remise en question de ce que représente Mercure, c’est-à-dire tout ce qui touche la communication, l’enseignement, les petits déplacements, les habitudes réflexes, et la motricité fine. C’est en Sagittaire qu’il fait son recul avec, à la fin, quelques jours en Scorpion. Danger d’enflures verbales, de querelles, de médisances, de blessures aussi, dans ces aspects perturbants, donc la prudence est recommandée. Surtout lorsque Mercure rencontre Jupiter et le Soleil le 27 novembre, ceci dans son sens négatif. Par contre au positif, une idée lumineuse ou une rencontre favorable fait tout autant partie de cette triade. Mais ce qu’il faut surtout retenir, ce sont les nouvelles idées concrètes qui en ressortent particulièrement lorsqu’il reprend sa course. Mercure et Jupiter se retrouveront quand Mercure, ayant repris sa course en avant, le rejoint le 21 décembre : belles rencontres, idées claires et/ou parole déliée à ce moment sont attendues.

 

Pleine Lune du 23 novembre : plus de confiance

Cette Pleine Lune se joint à Jupiter et se fait en Sagittaire, amplifiant les qualités jupitériennes et elle est en bon lien avec Chiron pour donner une note de sagesse s’il y avait envie de voir trop grand. Peut-être un peu de dogmatisme peut se révéler cependant mais dans l’ensemble elle encourage à aller vers le mieux.

 

Pleine Lune du 22 décembre plus électrique…

Voici une pleine Lune qui se fait en bon lien avec Uranus qui avait momentanément été laissé à lui-même dans l’ensemble une bonne partie de décembre (sauf pour les Nœuds lunaires). Énergie un peu électrique tout à fait en synchronicité avec la fébrilité et l’excitation précédant Noël, essayons tout de même de ne pas trop dépasser la mesure! Il faut quand même mentionner qu’on est alors au solstice d’hiver et que le Soleil entre en Capricorne avec Saturne dans les parages, ce qui assagit tout de même.

 

Solstice d’hiver… Noël, la naissance de l’être conscient…lumière au fond de la nuit…

Avec le cœur de la nuit, tourné vers le plus profond de soi, émerge le feu intérieur que le Sagittaire a conquis…(tiré de mon cahier d’astro 1)

 

 

Joyeux Noël ! Temps de partage et de chaleur que je souhaite à tous !

 

 

Rappelons encore une fois qu’il s’agit d’une ambiance générale, tout le monde ne reçoit pas toutes ces influences. Certains se ressentiront plus que d’autres de toute cette dynamique, les planètes ne nous touchent pas tous de la même façon. Et le jeu des planètes est continu.

 

Renée Lebeuf

www.renee-lebeuf.com

Classé dans : Chronique bi-mensuelle | le 31 octobre 2018