Petit coup d’œil d’actualité astrologique 9-10/20

Septembre et octobre : s’adapter, prendre un tournant…

 

Nous entrons dans la phase aigüe de cette période perturbante qui bouscule nos habitudes et nous oblige à réévaluer particulièrement nos façons de faire, nos buts et ce qui nous est essentiel. Même si tout le monde n’est pas touché de façon directe, il est presque impossible d’échapper à cette ambiance de déstabilisation. Les mois de septembre et d’octobre représentent une période exceptionnellement perturbatrice. Comme toute période dense, l’occasion d’amorcer un changement profond se présente. Certains ont déjà commencé un mouvement vers un tournant majeur, d’autres vont y être appelés. Et il ne faut pas penser que ces changements sont  nécessairement négatifs, ils peuvent se révéler être une superbe opportunité.

 

Rappelons quelques éléments qui sont en toile de fond en lien avec cette atmosphère intense que l’on vit :

  • une tension importante entre Pluton en Capricorne et Éris en Bélier se joue sur quelques années et plus précisément en 2020 et 2021, synonyme de perturbations profondes et obligeant à une refonte majeure de différentes facettes de nos vies, (voir dernier article : https://renee-lebeuf.com/petit-coup-doeil-dactualite-astrologique-07-08-20/ )
  • Saturne et Jupiter se sont associés à Pluton depuis le début de l’année (Saturne en janvier, Jupiter en mars) s’ajoutant ainsi à la tension avec Éris, signifiant des changements importants au niveau de ses valeurs sociales et philosophiques, de ses croyances, de ses buts, de ses principes. On se sent bousculé, il faut se réorganiser sur un plan ou un autre. Des changements dans le rôle social que l’on vit font aussi partie de la panoplie des possibilités (changement au travail ou de travail, retraite, réorientation…). On vit aussi d’importantes adaptations aux changements de structures sociales de tous niveaux, inséparables de cet ensemble. Certains ont d’ailleurs, sous cette influence, déjà amorcé un changement significatif, voulu ou forcé, dans leur vie ou envisagent de le faire.

Jupiter s’est un peu éloigné de Pluton mais revient vers lui à compter du 13 septembre et le rejoint une dernière fois de façon précise le 12 octobre. Il apporte une note plus souple au trio. Quant à Saturne, il s’approche toujours un peu plus de Pluton. Ce trio a tellement de force, que ces petits mouvements entre eux n’empêchent aucunement de les étudier comme un ensemble, ceci jusqu’au début de décembre.

  • D’autre part, Jupiter et Pluton (Saturne rôdant tout de même dans les parages) sont en bons termes avec Neptune, insufflant une note d’aspiration au meilleur, à un idéal, à quelque chose de plus transcendant.

 

Quoi faire, comment faire…

Mars a commencé une grande boucle au mois d’août en s’ajoutant à Éris et entrant ainsi en tension continue à notre trio en Capricorne. En ce début septembre, il est en compagnie de la Lune Noire et se trouve surtout en tension avec Saturne. Il revient sur ses pas à compter du 9 septembre jusqu’au 15 novembre, continuant et amplifiant même cette tension. Mars est la planète qui rétrograde le moins souvent (un peu plus de 2 mois aux 2 ans). Dans cette marche de reculons, il entre en tension de façon précise tour à tour avec nos trois compères en Capricorne : avec Saturne le 29 septembre, avec Pluton le 10 octobre, et avec Jupiter le 19 octobre). La force de transformation que représente Pluton devient multipliée avec cette présence martienne qui s’installe.

Mars signifie l’action, la décision, l’initiative, la fougue, le courage aussi, la capacité de faire face. Dans ses défauts, on retrouve l’impulsivité, l’emportement, l’esprit querelleur, voire la violence. Un Mars perturbé, signifie soit une incapacité d’agir, soit une surcharge d’activités au risque de se sentir dépassé ou d’erreurs regrettables. Un défi d’éthique et de contenance est ici demandé, aller dans le mouvement avec courage sans se laisser entraîner par l’impatience et une envie de trop grand contrôle car alors une cassure brutale peut s’ensuivre.

Cette fois-ci, avec la tension au trio en Capricorne, et étant de plus en Bélier augmentant ainsi toute la signification de Mars, tout devient ici exacerbé. Pour ceux qui sont touchés, des changements inévitables vont se vivre dans un domaine ou un autre. Ceux qui ont déjà commencé ou pris la décision de vivre un tournant vivront le défi de le mettre en œuvre. Tout ceci n’est pas toujours vécu de façon dramatique, pour certains il s’agit d’un beau défi à relever qui apporte un changement notable dans la vie et dans la façon d’être. Pour d’autres, cependant, un puissant coup de « gong » est ressenti. Il faut voir déjà les signaux qui auront été donnés au mois d’août, lors du premier passage. Des revirements soudains, des décisions difficiles à prendre, faire face à beaucoup de contrariétés ou encore vivre un questionnement intense sur quoi faire, comment le faire, font partie du lot de toute cette combinaison particulière.

On peut vivre beaucoup d’impuissance ou à l’inverse une grande sur-agitation, une surcharge d’activités. Plus négativement, des emportements, des pertes de contrôle, des prises de position radicales, source de tensions, voire des éclats de violence verbale ou physique sont possibles, et sur un autre volet, attention aux accidents. Ces situations peuvent être de grandes sources de stress. Quand on se sent trop tendu, il est bon de prendre le temps d’une bonne respiration ou de savoir prendre un peu de recul.

Ce n’est pas le meilleur moment non plus pour prendre une décision majeure à moins de ne pas avoir le choix, par contre on peut s’y préparer ou y réfléchir. Démissionner trop vite autant que de trop s’acharner sont des attitudes à risque de mise en danger, d’une façon ou d’une autre, financière, sociale, relationnelle. Certains peuvent être tentés par un sentiment de surpuissance, avec une impression erronée de pouvoir foncer sans restriction. Cette combinaison, dans son sens le plus négatif, porte en elle-même une bonne capacité de destruction.

Bref, ça ne se passe pas toujours comme on veut et il vaut mieux savoir, ou apprendre, à gérer la frustration et le lâcher-prise, ainsi que l’inconnu face à l’avenir, ce qui est déjà commencé depuis un moment mais qui prend un sens aigu ici. Plus que jamais, il est recommandé souplesse, écoute et adaptation.

 

Forces de l’inconscient…

Comme si ce n’était pas suffisant, La Lune Noire vient y mettre son grain de sel, elle s’ajoute à Mars et Éris jusqu’à la mi-octobre. Elle laisse entendre une mise en lumière de facettes inconscientes qui nous animent et concernant l’énergie martienne. Que ce soit des difficultés à agir ou à décider, ou à l’inverse, trop d’impulsivité, ou encore, une colère interne non-consciente ou non-intégrée qui se manifeste malencontreusement, elle donnera alors l’occasion d’un examen de conscience et d’y apporter les corrections nécessaires.

 

Autre moment déterminant…

Toujours à la suite de ce que nous venons d’élaborer, la Nouvelle Lune en Balance du 16 octobre se joue en tension avec le trio en Capricorne et Mars-Éris en Bélier. Aller dans le sens d’un changement est ici encouragé.

 

Quête de solution…

La Pleine Lune du 1er octobre se démarque par son association avec Chiron, lui aussi en Bélier bien qu’éloigné de Mars-Éris-Lune Noire. On touche ici, pour ceux qui sont concernés, à une sensibilité de fond, et ceci prédispose à une recherche active de solutions concernant la difficulté ressentie, ou du moins, à un temps de réflexion. La présence d’aides peut se manifester aussi à cette période.

 

On repense les choses…

Et Mercure nous refait le coup d’un retour en arrière à compter du 15 octobre jusqu’au 3 novembre. Mercure représente tout ce qui touche à la communication, les petits déplacements, les idées concrètes et les habitudes réflexes. Ces domaines sont alors un peu perturbés. C’est un excellent temps pour laisser se faire la réflexion. De nouvelles façons de voir les choses émergent par la suite. C’est un bon moment pour se défaire d’habitudes dont on ne veut plus, comme faire une diète par exemple.

Lors de cette boucle d’avance-recul de Mercure, il se place par 3 fois en face d’Uranus, ce qui renforce de beaucoup toutes les dispositions mercuriennes dont nous venons de parler. Cela peut rendre nerveux, avec de l’électricité dans l’air, mais offre aussi d’excellentes occasions pour l’émergence de nouvelles idées, de beaux moments de prise de conscience, souvent de façon fulgurante, ou encore des rencontres inattendues et significatives (1er passage : 7 octobre, le 2e : 19 octobre et le dernier en novembre). Voilà qui augure encore plus une nouvelle façon de voir les choses.

À la toute fin octobre, il se retrouve en tension avec Saturne (on revient à notre trio de base en Capricorne), les communications se compliquent et les prises de positions peuvent se durcir, des gestes maladroits sont plus à risque aussi de se produire.

 

Dynamisme et un peu d’électricité dans l’air…

La Pleine Lune du 31 octobre s’acoquine avec Uranus. Comme cela se vit en Taureau, le coté électrique d’Uranus est un peu atténué, mais pas le sens inventif qu’il représente. Un grand désir d’efficacité et de production intense se manifeste ici. Pour ceux qui sont touchés, l’inattendu relié à Uranus est au rendez-vous également.

 

Voilà 2 mois qui s’annoncent très denses pour beaucoup, sinon ressenti comme atmosphère de fond. Vivre l’instant présent est plus que jamais une formule gagnante.

 

Bonne rentrée !

 

 

 

Rappelons encore une fois qu’il s’agit d’une ambiance générale, tout le monde ne reçoit pas toutes ces influences. Certains se ressentiront plus que d’autres de toute cette dynamique, les planètes ne nous touchent pas tous de la même façon. Et le jeu des planètes est continu !

 

 

Aussi sur: http://www.magazinevivre.com/astrologie.php

Classé dans : Article, Chronique bi-mensuelle | le 31 août 2020