Petit coup d’oeil d’actualité astrologique 05-06/22

Mai et Juin : la vie par monts et par vaux !

Influence d’éclipse…

L’effet de l’éclipse solaire du 30 avril n’a pas eu le temps de s’estomper en ce tout début de mai. Une éclipse, déjà significative de changement, de coupure, qui s’est faite en compagnie d’Uranus, maître de la surprise et de l’inattendu, que ce soit positif ou négatif, signifie donc un peu de remue-ménage ! Des revirements de situation font partie du lot de ce qui peut se produire. En cette époque particulière, vivre avec l’inconnu, l’adaptation et le changement devient incontournable. Il s’agit donc d’un de ces moments qui perturbe la continuité des choses. Apprentissage de la zénitude proposé… !

De bons liens avec Mars accompagnaient cette éclipse. Ce qui laisse entendre, vu sous l’angle positif, un effet dynamique, une envie de bouger et d’entreprendre, ce qui s’allie bien avec le printemps. Il y a cependant un risque d’excès ou d’impatience, la frustration pointe vite le nez surtout si on se sent empêché, limité ou contraint, ce qui est ici fort possible ! Il y a risque aussi de décisions précipitées ou d’accidents. Dans certains cas, des réactions impulsives, voire violentes sont aussi à craindre.

Pour ceux qui sont touchés, c’est finalement une occasion de prises de conscience, fulgurantes quelquefois, une occasion de toucher du doigt ce qui nous est essentiel et de nous libérer d’attaches qui n’ont plus lieu d’être.

 

Éclipse lunaire du 15 mai…

Les éclipses viennent par paire, quelquefois il est vrai par trio, mais c’est plus rare. L’éclipse lunaire en Scorpion adoucit un peu l’idée du changement car elle se fait en bons termes avec Pluton, planète signifiant transformation. D’autre part il y a entente aussi avec Mars et Neptune en Poissons, l’émotion est là, une voie se ferme, mais on en cherche une plus près de nos désirs. N’empêche que si cette éclipse laisse entendre un meilleur acquiescement face à un changement qui s’impose, il faut tout de même aller dans ce sens. Une résistance trop persistante expose aux difficultés.

Une éclipse lunaire touche le sentiment de sécurité, affective et/ou financière, et l’émotion y est plus présente. Le rapport à la mère, la nourriture, la famille, le foyer, sont alors des éléments sensibles dont il faut tenir compte.

 

On nage encore un peu avec les Poissons…

En ce début du mois de mai, les Poissons sont encore bien visités. Vénus, Mars, Jupiter et Neptune y sont présents. Beaucoup d’eau ! Les caractéristiques Poissons y sont particulièrement exaltées, sauf Mars qui y est moins à l’aise, les trois autres en augmentent fortement ses valeurs.

Nous retrouvons les principales qualités que sont l’empathie, la générosité, la sensibilité, l’ouverture, le sens communautaire, l’imagination fertile et l’intuition. On ressent un besoin de sens dans ce qu’on vit et les idéaux qu’on aspire à réaliser. On a tendance à voir grand, cette présence a un effet multiplicateur dans l’évaluation des choses, ce qui est stimulant mais peut s’avérer trompeur et décevant par la suite si on n’y prend garde. Dans les défauts Poissons, on retrouve des visions illusoires, la confusion, on s’embrouille dans des idéaux qui manquent de réalisme, ou encore on vit des problèmes de dépendance.

 

Fécondité et bienveillance…

Vénus et Jupiter sont particulièrement unis encore en ce début de mai apportant une touche de bienveillance et d’harmonie. On a envie d’être ensemble, de partager, de communier sous différentes formes. De plus, ces deux compagnons laissent entendre fertilité dans toute création.

 

Contrariétés affectives…

Juste avant de quitter les Poissons, Vénus vit une forte tension avec Pluton (précise le 28 avril). Tension sur le plan affectif, quelque chose doit lâcher, doit changer sur ce plan. Une fin de relation est possible.

Le plan créatif ou de l’estime de soi peut aussi être en jeu. Envie de changer de look ? Mais sur le fond, des valeurs sont remises en cause et demandent à être revues ou approfondies.

 

De l’eau du Poissons au feu du Bélier…

Ça sent maintenant le printemps ! Vénus quitte les Poissons le 3 mai, suivie de Jupiter le 11 mai. Une énergie plus dynamique se pointe enfin après cette fin d’hiver qui n’en finissait plus. Avec Vénus, fougue, passion, élan, enthousiasme sont dans le sillage de ce passage en Bélier et Jupiter en rajoute au risque de certains débordements. On peut être tenté à dépenser. Il y a plus d’optimisme et d’excitation dans l’air.

 

Et encore plus de dynamisme…

Puis Mars, qui traîne un peu, s’ajoute au Bélier le 23 mai. Comme il y est plus qu’à l’aise, on aura vraiment l’impression d’une énergie beaucoup plus dynamique. Un temps fort de cette énergie se joue lorsque Mars rejoint Jupiter le 29 mai (ajoutons quelques jours avant et après). Tout le mois de juin gardera la visite de Mars et Jupiter en Bélier.

Jupiter s’y installe pour quelques mois, il reviendra en Poissons fin novembre, alors que Vénus quitte déjà pour le Taureau le 28 mai. Quant à Mars, ce sera en juillet.

 

Besoin d’authenticité…

Vénus rencontre Chiron le 14 mai (2-3 jours avant et après), les relations ont besoin de prendre de la profondeur. On peut se sentir plus vulnérable, vivre un repli social, en fait, le rapport s’il est superficiel dérange. Cela peut s’avérer aussi un moment de vérité.

 

Embrouille…

Mars rejoint Neptune le 18 mai (comptons quelques jours), ce qui génère de la confusion dans l’action. On ne sait peut-être plus ce que l’on veut, ou nos actions n’ont pas de portée. L’embrouille est possible ou on complique les choses. Plus positivement, l’inspiration est au rendez-vous, surtout si l’on sait être à l’écoute et suivre le courant.

 

Quelques pas de reculons pour Mercure…

Mercure commence un parcours à l’envers le 11 mai jusqu’au 4 juin. Rappelons que ce recul de Mercure touche la communication, les habiletés manuelles, les petits déplacements et les habitudes réflexes. Il recule en moyenne 3 fois par année pour 3 semaines.

Pour ceux qui sont touchés, la communication se complique facilement et la coordination dans les gestes n’est pas toujours au mieux. Ou encore, on se perd dans trop d’analyse et d’explications. Un Mercure qui fait une boucle sur place offre l’occasion de remettre en question des façons de penser.

Au début, il est en Gémeaux, signe en analogie avec lui, ce qui amplifie ce que signifie Mercure. Puis le 23 mai, il revient en Taureau, il y a alors plus de risque de se buter dans ses opinions et ses arguments.

Sur la fin de sa rétrogradation, il entre en conflit avec Saturne, ce qui n’aide pas entre autres à diminuer les positions d’entêtement déjà présents, sinon, c’est un ressenti de blocage dans la communication ou dans les gestes à poser. Comme il fait sa bascule vers l’avant en tension avec Saturne, il peut s’agir d’un véritable déblocage qui survient dans la finale, on arrive à une pensée claire et plus structurée. On peut voir la fin d’une période difficile de doutes, de retards ou de mésententes. Une coupure également est possible.

 

Coups de cœur, fébrilité…

Le 11 juin, Vénus s’acoquine à Uranus en Taureau (ajoutons 2-3 jours avant et après). Il faut s’attendre à des coups de cœur de toutes sortes…ou de foudre peut-être ! Vénus se confond avec le Taureau dans ce qu’elle représente. Vénus, planète associée à l’affectif, la sécurité, les plaisirs, enfin de la recherche du bonheur et Uranus, planète signifiant le renouveau, et surtout l’inattendu laissent entendre ensemble une belle créativité. Un éclair de lucidité peut se produire sur le plan amoureux qui peut amener un changement majeur de regard et changer la relation.

Des envies irrépressibles, des excès gourmands ou sensuels, des achats impulsifs sont à prévoir avec ce duo. L’avidité et une exigence exagérée d’attention peuvent se manifester dans certains cas. Plus posément, on ressent un besoin de confort et de sécurité avec l’envie d’ajouter une touche nouvelle. On peut ainsi refaire la décoration, ou jouer joyeusement dans les plates-bandes! Ou encore, se permettre une escapade amoureuse qui change de l’ordinaire !

 

On canalise, on oriente…

Puis c’est au tour de Mars de rejoindre Chiron en Bélier autour du 15 juin. Un processus pour redéfinir ses buts et mieux canaliser l’énergie est ici encouragé. Cela peut passer par un blocage ou un excès qui provoque une réflexion. Avec Chiron, on met généralement le doigt sur un problème dont il faut prendre conscience et intégrer la réalité afin de trouver une solution.

 

Décision ou action cruciales…

Sur la fin de juin, Mars commence une tension avec Pluton (précise 1er juillet). Décision difficile, cassure sur un plan ou un autre, fin de choses, lâcher-prise plus ou moins difficile, font partie de ce à quoi on peut s’attendre. Que cela soit volontaire ou subi, un tournant est à faire ou du moins, s’annonce. Pour certains, le processus de changement est déjà amorcé, il s’agit alors d’une étape significative, d’autres en arrivent enfin à la fin du processus. Et il peut être libérateur, même si avec Pluton, il s’agit toujours en final d’une fin de quelque chose quand on est sous son influence.

 

Montée de l’inconscient…

La Nouvelle Lune en Cancer du 28 juin est particulièrement sensible. Elle se jouxte à la Lune Noire, de quoi toucher des profondeurs intérieures ! C’est un moment, pour ceux qui sont touchés, qui peut s’avérer difficile émotivement. Sentiment d’abandon, de rejet, d’insécurité, de manque peuvent se manifester. Une remontée de vieilles émotions et de blessures anciennes se fait sentir. Cette Nouvelle Lune se fait en tension avec Jupiter et Saturne, le rôle social que l’on vit est impliqué dans le processus de mutation qui est ici proposée.

Mais malgré ce côté difficile, cette plongée émotive apporte aussi une véritable possibilité de révélation, qui permet de belles prises de conscience, une occasion de grand nettoyage intérieur et de guérison.

Et si la Lune Noire met en contact avec des anciennes blessures, un sentiment de manque ou des aspirations inassouvies, voire insatiables, elle représente aussi une source féconde du potentiel contenu dans les forces inépuisables de l’inconscient.

 

 

Deux mois avec des phases très différentes et où ça bouge sur différents plans. Deux mois qui laissent entrevoir de nouvelles façons de voir.

 

Bon printemps !

 

Rappelons encore une fois qu’il s’agit d’une ambiance générale, tout le monde ne reçoit pas toutes ces influences. Certains se ressentiront plus que d’autres de toute cette dynamique, les planètes ne nous touchent pas tous de la même façon. Et le jeu des planètes est continu !

 

Aussi sur: http://www.magazinevivre.com/astrologie.php

 

Classé dans : Article, Chronique bi-mensuelle | le 28 avril 2022